Agenda

Art Nouveau: mostre in corso o di prossima apertura, visite e molto altro ancora…..

Events
FilterType of Event by
Filter by Select date
   
Find it!
Records 31-45 of 49  
page  3  
City
Image
Name
Szeged
A Bird's Eye View of Art Nouveau
Dates:19/10/2017-20/12/2017

A photo exhibition set up in front of the Reök Palace shows Szeged's most beautiful art nouveau buildings from an unusual perspective. The emphasis is on details that are often hidden from view. An exhibition of recent drone photos taken of 14 lovely Szeged buildings are now on display for passers-by on Ede Magyar Square. The exhibition's title also refers to an anecdote told about Ödön Lechner, one of the greatest geniuses of Hungarian art nouveau architecture. The story goes that one of Lechner's students had lodged the criticism that it was a shame to design such a splendid roof for one of the master's palaces, because nothing could be seen of it from street level. To this, Lechner replied, “The birds will see them!” The collection being displayed in front of the Reök Palace uses this thinking as its starting point. The novelty of the images is the fact that they show these stunning buildings from an angle that we only rarely see them, if ever. These thrilling photos reveal hidden details. The Reök Palace, built in 1907, is the most beautiful art nouveau building in Szeged, and perhaps all of Hungary. Often compared to Gaudí's structures in Barcelona, it was designed by the brilliant architect Ede Magyar as a residence for the hydraulic engineer Iván Reök. Even by European standards, the palace is one of the finest examples of art nouveau architecture. It serves as the point of origin for the A Bird's Eye View of Art Nouveau exhibition. Also included in the overview along with from the palace are the Ungár-Mayer House, also designed by Magyar, and the Raichle Palace. The latter was built based on the plans of architect J. Ferenc Raichle, a leading light of the art nouveau style in the Vojvodina region, in the same year that the Reök Palace was completed. Raichle was also responsible for the Gróf Palace, a beautiful and iconic Szeged building that also appears among the photos. Other images include the Deutsch Palace, the New Synagogue and the Tömörkény High School building. The exhibition will remain open in front of the REÖK Regional Art Center until 20 December. Compiled from footage from EURO-TV, it was organised by students working on a curatorial specialisation in the University of Szeged's philosophy master's degree programme under the direction of art historian Dr Róbert Nátyi.

Wien
The Challenge of Modernism - Vienna and Zagreb around 1900
Dates:20/10/2017-17/02/2018

In the years around 1900, the multi-ethnic realm of the Habsburg Monarchy experienced a lively exchange of art and culture between Vienna, its center, and the main cities of the Crown lands such as Zagreb. For the development of Croatian art around the turn of the century, this exchange was very significant.

In the exhibition, the connections and points of reference at the start of the twentieth century are presented by key works of Austrian and Croatian artists of that period. Artists and architects who were trained in Vienna brought the new trends in art to Zagreb and, within 20 years, the overall character of cultural life at the time was fundamentally changed.

On show are works by Gustav Klimt, Koloman Moser, Carl Moll, Vlaho Bukovac, Ivan Meštrović, Robert Auer, Tomislav Krizman as well as other protagonists of the Viennese and Modernism.

The exhibition is a cooperation with the Klovićevi dvori Gallery, Zagreb, Croatia.

Tokyo
Hokusai and Japonisme
Dates:21/10/2017-28/01/2018

In the latter half of the 19th century, Western artists were fascinated by the new expression they found in Japanese art, and this led to the phenomenon known as Japonisme. It was the genius ukiyo-e artist Katsushika Hokusai (1760-1849) to whom they turned the most. Hokusai’s influence spread across the entire West, including Monet, Degas and the other Impressionists, and can be found throughout myriad art forms, from paintings to prints, sculpture, posters and decorative arts. This exhibition, organized in Japan and the first of its type worldwide, examines the development of modern Western art through the lens of Hokusai and Japonisme. Bringing together artworks from museums and private collections in Japan and worldwide, the exhibition will compare around 200 Western artworks, including those by Monet, Degas, Cézanne and Gauguin, with about 90 works by Hokusai (around 30 color woodblock prints and 60 woodblock-printed books).* We hope that exhibition visitors will discover yet new intriguing aspects of how the West viewed and learned from Hokusai, all while enjoying Western art masterpieces born from the West’s encounter with this standard-bearer of a foreign culture.

Venice
Mystical Symbolism: The Salon de la Rose+Croix in Paris, 1892–1897
Dates:28/10/2017-07/01/2018

This is the first museum exhibition on this revelatory and significant yet frequently overlooked series of Salons which were held annually in Paris from 1892 to 1897. Images of femmes fragiles and fatales, androgynous creatures, chimeras, and nightmares were the norm, as were sinuous lines, attenuated figures, and anti-naturalistic forms. Featuring highlights from the Salons, this exhibition will include approximately forty works by a cross section of artists and invite a fresh look at and new scholarship on the legacies of late nineteenth-century Symbolist art.

Barcelona
Reopening of the Casa Vicens in Barcelona – Autumn 2017
Dates:01/11/2017-31/12/2017

Casa Vicens was built as a summer home between 1883 and 1885; it was designed by the 31-year-old Gaudí for Manel Vicens i Montaner (1836-1895), a broker-dealer. It is Gaudí’s first building in Barcelona where he was able to display his enormous talent. It is the eighth building in Barcelona listed as a UNESCO World Heritage Site and the last to be opened to the public.

The first phase of the project got underway in April 2015, and the full execution began on the 19th of September 2016. Respect for Antoni Gaudí’s work is the criterion determining the architectural rehabilitation and restoration process. The work on Casa Vicens is slated to finish in the autumn of 2017.

The project is sponsored by the Andorran bank MoraBanc, a prominent private family bank which purchased the property in March 2014 and which aims to preserve the world cultural heritage and invest in a world-class city like Barcelona.

Rouen
Le pouvoir de la ligne, Guimard et l'Art nouveau
Dates:24/11/2017-20/05/2018

Pour sa sixième édition du Temps des Collections, la Réunion des Musées Métropolitains accueillera les pièces maîtresses de la collection d’art décoratif du Musée d’Orsay dans 8 des musées de la métropole Rouen Normandie. Une exposition autour de la ferronnerie Art Nouveau et de l’architecte Hector Guimard sera à l'honneur au musée Le Secq des Tournelles. Parmi les chefs-d’œuvre de Guimard, il faut mentionner le bloc d'immeubles Castel Béranger (1894-1898), qui obtint en 1899 le prix de la plus belle façade de Paris, ainsi que les édicules d'entrée du métro parisien (18991904), qui immortalisèrent son esthétique. Il s'illustra comme créateur mais également comme un véritable entrepreneur, par les liens qu'il sut nouer avec les industriels pour diffuser ses modèles, en particulier avec les Fonderies de Saint-Dizier, dont plusieurs pièces sont présentées dans l'exposition : « Satisfaire au programme de chacun, utiliser les ressources industrielles modernes, profiter des progrès de la science appliquée à toutes les branches de l'activité humaine, exprimer le caractère véritable de la matière, tels sont les principes auxquels se rattache le Style Guimard et qui se résument en trois mots : Logique, Harmonie et Sentiment ». Afin de compléter cette évocation de la ferronnerie Art Nouveau, la sélection des œuvres est enrichie de créations d'autres artistes, en particulier du Belge Gustave Serrurier-Bovy (1858-1910), ainsi que de plusieurs pièces spectaculaires issues de la collection du célèbre antiquaire Antonin Rispal (1920-2003).

ROuen
Arts & Crafts,1860-1914 : les formes d'une utopie
Dates:24/11/2017-20/05/2018

La Réunion des Musées Métropolitains organise du 24 novembre 2017 au 20 mai 2018 la sixième édition du Temps des Collections. Ce programme lancé en 2012 au musée des Beaux-Arts de Rouen est l’une des toutes premières initiatives en France pour remettre les collections au cœur de la programmation des musées. Il s’agit à chaque fois de révéler la richesse et à la variété des collections publiques, de dévoiler l’envers du décor et le mystère des réserves, de favoriser les redécouvertes en ouvrant les musées à de nouveaux regards. De nombreux invités se sont succédés, conservateurs, historiens, artistes, personnalités du monde de la culture, ou plus récemment le public avec la Chambre des visiteurs. Le musée des Beaux-Arts de Rouen expose pour cette nouvelle édition un ensemble exceptionnel de chefs-d'oeuvre du mouvement esthétique des Arts & Crafts prêté par le musée d'Orsay et complété par des objets venus du Bois des Moutiers à Varengeville. Apparu dans l’Angleterre victorienne, le mouvement Arts & Crafts a révolutionné l’univers des arts décoratifs dans la seconde moitié du XIXe siècle. Né en réaction aux conséquences de la révolution industrielle et à l’envahissement du cadre de vie par des produits standardisés conçus sans souci de la beauté, ce mouvement a pour but de produire de la beauté à l’usage de toutes les couches de la société et défend une éthique du travail manuel qui se propose de garantir le bonheur du créateur et de l’ouvrier, tout en satisfaisant l’aspiration à la beauté des usagers de toutes conditions.

Rouen
Émile Gallé, alchimiste de la terre et du verre
Dates:24/11/2017-20/05/2018

Pour sa sixième édition du Temps des Collections, la Réunion des Musées Métropolitains accueillera les pièces maîtresses de la collection d’art décoratif du Musée d’Orsay dans 8 des musées de la métropole Rouen Normandie. Le musée de la Céramique s’attachera particulièrement à présenter les innovations développées par Émile Gallé à travers l’exposition dossier consacrée à cette figure de l’Art nouveau. À travers une sélection d'une quarantaine de faïences, verres et œuvres graphiques, l'exposition s'attache au processus créatif d'Émile Gallé depuis ses premières réalisations dans le cadre de l'entreprise familiale, jusqu'à ses chefs-d’œuvre de verre, en explorant notamment sa richesse d'inspiration (nature, littérature et poésie, japonisme, histoire), son inventivité formelle et ses innovations techniques. Un intérêt particulier est accordé à ses faïences, une production moins connue mais portant en germe les prémices de ses grandes créations. C’est probablement dans l’œuvre céramique de Gallé qu’il est le plus aisé de discerner ses évolutions esthétiques et l’élaboration de son style personnel, sa fascination pour la nature et principalement son attrait pour la botanique constituent désormais sa principale source d’inspiration, qui l’absorbera jusqu’à ses derniers travaux.

Elbeuf
L'étonnant Thonet, l'aventure industrielle du bois courbé
Dates:24/11/2017-20/05/2018

Pour sa sixième édition du Temps des Collections, la Réunion des Musées Métropolitains accueillera les pièces maîtresses de la collection d’art décoratif du Musée d’Orsay dans 8 des musées de la métropole Rouen Normandie. La Fabrique des Savoirs s’intéresse tout particulièrement au mobilier conçu par l’ébéniste Michaël Thonet qui révolutionna les arts décoratifs avec un style innovant sur le travail des meubles en bois. Initialement conçu pour les classes populaires, le mobilier Thonet envahit rapidement tous les lieux publics : administrations, restaurants, cafés, hôtels, théâtres… A l’instar des manufacturiers alsaciens qui profiteront de leur installation à Elbeuf pour porter leur production textile à l’échelon industriel, l’ébéniste allemand permettra à son entreprise de passer de la production artisanale à la production en série grâce à son invention du procédé du bois courbé. L’exposition présentera les modèles les plus emblématiques de ce style de mobilier particulier. La réussite de la marque Thonet réside dans le génie de son fondateur, Michaël Thonet qui a su allier la beauté des formes à la production industrielle de masse. Une success story alliant depuis ses origines l’innovation, la tradition et l’audace au service d’une production de meubles qui évolua au gré des styles. L’exposition propose de retracer l’histoire de cette entreprise familiale à travers une sélection de mobilier en bois courbé et en acier tubulaire.

Bruxelles
Ouverture de la joaillerie Wolfers Frères
Dates:29/11/2017-30/12/2018

105 ans après l’inauguration solennelle de la joaillerie Wolfers Frères en 1912, l’intérieur de ce magasin mythique sera de nouveau visible dans sa configuration d’origine. Pour accueillir cet intérieur, le Musée du Cinquantenaire a choisi une salle de forme et de superficie quasiment identiques à l’espace aménagé jadis par Victor Horta dans le bâtiment situé rue d’Arenberg, à Bruxelles. Sur base d’une étude historique approfondie, les vitrines et les présentoirs seront de nouveau agencés de la façon imaginée par Horta. Le mobilier du magasin Wolfers, qui était présenté jusqu’ici de façon provisoire dans le musée, a été démonté, tandis que les autres éléments intérieurs ont été sortis de la réserve dans laquelle ils étaient stockés. Les portes d’entrée originales seront également intégrées à la nouvelle présentation, de sorte que les visiteurs pénétreront dans la salle de la même manière que la clientèle de la joaillerie le faisait à l’époque. L’intérieur du magasin a été restaurée selon les règles de l’art. Les meubles, réalisés en acajou de Cuba, ont été nettoyés et la couche de vernis originelle remise à neuf. Le revêtement de velours à l’intérieur des armoires a été recréé sur base du tissu original. La patine des ornements en bronze a été rafraîchie. Ainsi, l’harmonie des coloris telle que Horta l’avait voulu à l’origine sera de nouveau visible. Le rouge sombre de l’acajou poli, le vert foncé du velours et les accents dorés de la quincaillerie s’associent ainsi de façon harmonieuse avec le mauve des murs. Grâce à cette restauration et cette reconstruction poussées, les visiteurs auront réellement l’impression de franchir les portes de cet ancien temple bruxellois de l’objet de luxe.

Edinburgh
A New Era: Scottish Modern Art 1900-1950
Dates:04/12/2017-10/06/2018

The exhibition examines the most progressive work made by Scottish artists as they absorbed and responded to the great movements of European modern art. More than 100 paintings, sculptures and works on paper by over 50 artists are on display. The exhibition charts Scottish modernism from when JD Fergusson and SJ Peploe experienced at first-hand the radical new work produced in Paris by artists such as Pablo Picasso and Henri Matisse, to the turn of the 1950s, when emerging Scottish artists like Alan Davie, Doris Zinkeisen, William Gear, Margaret Mellis, and Eduardo Paolozzi were at the forefront of European contemporary art.

The exhibition is named after the New Era group established in Edinburgh in 1939 to show the experimental work of its members. As a compliment to A New Era, Magazines and Manifestos: British Periodicals from 1890 to 1950 is a display in the Keiller Library which explores the proliferation of ‘little magazines’ which became a preferred format for many literary and artistic groups, whose proponents were keen to spread the word and disseminate their new and often radical ideas to a wider public.

Bruxelles
Series of talks about Victor Horta and the Wolfers Store
Dates:10/12/2017-04/03/2018

10.12.2017 – Werner Adriaenssens, conservator, over de Winkel Wolfers NL

17.12.2017 - Werner Adriaenssens, conservateur, sur le Magasin Wolfers FR

04.03. 2018 –Barbara van der Wee, architect-restaurateur, over de restauratie van de Winkel Wolfers NL

Bruxelles
Aménagement intérieur du magasin des joailliers et orfèvres Wolfers Frères, conçu par l’architecte Victor Horta
Dates:17/12/2017-17/12/2017

En 1912, s’ouvre à Bruxelles, rue d’Arenberg, la joaillerie et orfèvrerie Wolfers Frères, un édifice prestigieux, œuvre de Victor Horta. L'architecte dessina un intérieur Art Nouveau raffiné en mahonie du Honduras (bois) et bronze doré pouvant accueillir les prestigieux objets de luxe en or, argent et ivoire. En 1973, le magasin est démantelé et remonté en partie aux Musées royaux d’Art et d’Histoire. Fin 2017, 105 ans après son inauguration, l’aménagement intérieur a non seulement été entièrement restauré, mais il est à nouveau exposé tel que Horta l’avait conçu. Dans les vitrines d’origine sont exposés des chefs-d’œuvre de l’Art nouveau et de l’Art déco. Werner Adriaenssens, conservateur des Arts décoratifs XIX et XXe siècles, revient avec fierté sur cette entreprise passionnante.

Pontoise
HISTOIRE DE L’ART - L’ART NOUVEAU
Dates:08/03/2018-22/03/2018

L’Art Nouveau n’a duré qu’une vingtaine d’années, entre 1890 et 1914, et pourtant, il occupe une place importante dans l’Histoire de l’Art occidental.

A la Belle Époque, un vent de liberté souffle sur l’art en Europe et les artistes cherchent à créer des formes inédites. Et même si l’Art nouveau est supplanté par l’Art Déco au lendemain de la Première Guerre Mondiale, il fait néanmoins partie des différents courants esthétiques qui rejettent l’art officiel ou académique dès la fin du XIXème siècle.

Cette série de trois conférences permet à la fois d’aborder les problématiques qui émergent du style Art Nouveau et de découvrir l’ensemble des créations artistiques de ce mouvement, dans tous les domaines : architecture, peinture, sculpture, arts décoratifs. La dernière séance sera consacrée exclusivement à la Bijouterie-Joaillerie dont la production est très riche et très originale.

1/ - Origines de l’Art Nouveau - Architecture et Peinture
2) - Sculpture et Arts Décoratifs (mobilier, verre, luminaire, céramique etc.)
3) - Bijouterie-Joaillerie (Lalique, Vever, Gaillard, Fouquet, Grasset etc.)

Lieu : Maison des Associations, 7 Place du Petit Martroy, Pontoise
Date : les vendredis 8,15 et 22 mars 2018 de 9h30 à 11h00
Tarifs : Adhésion 2017/2018 : 10 euros
Abonnement pour le cycle de 3 conférences : 24 euros
A la séance : 10 euros ou 9 euros avec la carte de 10 séances.

Rappel : La salle ne contenant que 90 personnes, les abonnés sont prioritaires. Nous ne pourrons accepter les personnes à la séance qu'en fonction des places disponibles.

Amsterdam
Van Gogh & Japan
Dates:23/03/2018-24/06/2018

Van Gogh created his own image of Japan by studying and reading about Japanese art, collecting and copying prints, and discussing their aesthetic qualities with other artists. His encounter with Japanese prints helped him to give his work a new direction. The exhibition will demonstrate, step by step, how Van Gogh bent the Japanese example to his will. In this way he defined himself as a modern artist and positioned himself opposite such artists as Emile Bernard and Paul Gauguin. The size, nature and importance of Van Gogh’s own collection of Japanese prints will be explored in detail, as will the role played by his prints in the renewal of his own idiom.

With the support of the Culture Programme of the European Union

Responsible publisher: Arlette Verkruyssen, General Director,
Brussels Regional Public Service - Bruxelles Développement urbain (Brussels Urban Development),
CCN - Rue du Progrès 80, B. 1, 1035 Brussels - Belgium