Agenda

Pågående og kommende jugendstilutstillinger, besøk og mer …

 
FilterType of Event by
Filter by Select date
   
Find it!
Records  301- 315 of  475  
page    21              
City
Image
Name
Barcelona
Las otras Pedreras. Arquitectura y diseño en el mundo a principios del siglo XX
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Esta exposición, realizada con motivo de la celebración del centenario de finalización de las obras de construcción de La Pedrera, muestra seis edificios construidos coetáneamente al edificio de Gaudí, que reflejan tendencias estilísticas diversas en el ámbito arquitectónico, el mobiliario y las artes decorativas y aplicadas.
06511-8909
Alphonse Mucha: The Spirit of Art Nouveau
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Alphonse Mucha (1890-1939) was one of the most important decorative artists in Paris at the turn of the century. His sensual female portraits with their elaborate borders?le style Mucha?embody the essence of Art Nouveau. The Mucha family and the Mucha Foundation have put together a touring exhibition of Mucha's work, and this is the companion volume. Though numerous works on Mucha have appeared in the past few decades, none have been as exhaustive as this illustrated group of essays by noted European experts. The full-scale treatment covers paintings, decorative panels, pastels, drawings, photographs, jewelry, and advertisements as well as numerous book and magazine illustrations. The essays elucidate Mucha's political activities in Czechoslovakia, which spawned the enormous murals "The Slav Epic"; his association with the actress Sarah Bernhardt; and the impact of American patronage on his later work. This lavish homage may prove to be the most important study of an amazing and prolific artist. Highly recommended.?Joseph C. Hewgley, Nashville P.L., Antioch Copyright 1998 Reed Business Information, Inc. 344 pages
Bruxelles
L'architecture en Belgique : Art Nouveau, Art déco & Modernisme
Dates:01.01.2050-01.01.2999
La prise de conscience du patrimoine architectural de la Belgique et le souci de sa préservation intéressent un public toujours plus nombreux, désireux d'une information de qualité. Ce constat a amené les Editions Racine à proposer une nouvelle édition, en un volume, des ouvrages à succès " Art nouveau en Belgique " et " Art déco et Modernisme en Belgique ", comprenant un texte entièrement actualisé ainsi que de nouvelles photographies. Avec des architectes comme Victor Horta et Henri van de Velde, entre autres, et des lieux comme le palais Stoclet, le trésor architectural belge est unique et mondialement connu. Ce livre montre l'importance, la richesse et la diversité de l'Art nouveau, de l'Art déco et du Modernisme. Il donne une vue d'ensemble sur les œuvres les plus importantes réalisées en Belgique, de Verviers à Ostende. 408 pages, Collection : ARTICLES SANS C Langue : Français
Mons
La maison Léon Losseau à Mons
Dates:01.01.2050-01.01.2999
35 pages
Madrid
Madrid modernista: guía de arquitectura
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Se agrupan y presentan los edificios madrileños que recibieron la influencia de las distintas corrientes del modernismo internacional. Esta guía de arquitectura pretende cubrir un vacío existente en el panorama editorial respecto al estudio e inventario de la arquitectura modernista. Para ello, se agrupan y presentan los edificios madrileños que de una forma u otra recibieron, desde patrones eclécticos, la influencia de las distintas corrientes del modernismo internacional. Se han seleccionado los edificios mas destacados de Madrid en los que se aprecian aspectos decorativos modernistas, desde grandes creaciones del modernismo madrileño hasta simples ejemplos de detalles ornamentales. Reflejando el sentido integrador de todas las artes decorativas que caracterizan el modernismo, se mencionan no sólo los arquitectos, primeros responsables de los proyectos y del diseño de muchos elementos decorativos, sino también los diferentes artistas que colaboraron con ellos: rejeros vidrieros, ceramistas, escultores y pintores. El libro divide en tres etapas la evolución del modernismo madrileño. Una fase preliminar, que se inicia en torno a 1900 con la tímida aparición del art nouveau en realizaciones eclécticas y finaliza con las primeras creaciones donde el estilo se muestra con absoluta claridad; un segundo periodo de amplia difusión, que arranca en 1904 y concluye con el surgimiento del regionalismo; y una época tardía, alrededor de 1920, en la cual el modernismo cede ante diversas tendencias arquitectónicas que, como el art déco, hunden sus raíces en el propio fenómeno modernista.
B-Bruxelles
Le petit monde de l’architecte Henri Jacobs 1864-1935
Dates:01.01.2050-01.01.2999
L’historien de l’art Franco Borsi a écrit qu’après Horta et Hankar, Henri Jacobs a été l’architecte le plus intéressant de l’Art nouveau. Aussi à l’aise dans une architecture privée élégante, raffinée dans l’harmonie des matériaux et des couleurs, tout en restant classique dans le plan, que dans le logement social ou le logement moyen, où il privilégie le confort sans tomber dans la banalité et sans négliger l’apparence, il est, avant tout, le principal bâtisseur des écoles de Bruxelles, mais figure aussi parmi les principaux artisans de l’architecture scolaire en Brabant, se jouant des diverses contraintes et des règlements émis par les différentes autorités. Ce livre retrace le parcours de trois générations de Jacobs : Henri Jacobs lui-même, son père, enseignant, et son oncle, architecte, qui s’illustrèrent particulièrement à Saint-Josse, grâce à qui il est allé à bonne école, puis son fils, Henri Aimé, qui grandira au milieu des tables à dessiner et prendra sa succession. Jacobs a connu le succès en son temps. Le livre s’efforce de mettre en évidence son réseau de relations, de contacts, de clients, d’artistes, ce « petit monde » qui l’entoure durant toute sa carrière. Parmi ses proches, il faut relever Godefroid Devreese, le sculpteur, Privat Livemont, le peintre, et Paul Gilson, le musicien. Si ses principales réalisations se situent à Schaerbeek, où il est le principal architecte du Foyer schaerbeekois et où se dresse son chef-d’oeuvre, le groupe scolaire Josaphat, beaucoup sont aussi emblématiques de l’architecture bruxelloise en général, comme l’ancienne École normale Émile André rue des Capucins, plusieurs écoles de Laeken, le groupe scolaire Félix Govaert à Auderghem, l’actuel Athénée d’Uccle I et l’école du square Marlow ainsi que d’autres bâtiments scolaires à Uccle, l’École en couleurs et l’école de la rue des Alliés à Forest, les deux écoles de la rue Herkoliers et l’Athénée à Koekelberg. Mais il construit aussi en Brabant, de Hal à Rhode- Saint-Genèse, de Londerzeel à Tirlemont, en passant par Grimbergen, Zaventem et Diegem. Ce livre est la première monographie consacrée aux Jacobs. Depuis plus de vingt ans, l’auteur, archéologue issue de l’Université libre de Bruxelles et active dans la protection du patrimoine bruxellois, qui consacre ses recherches à l’architecture scolaire en Brabant, s’intéresse à ces personnalités. L’ouvrage révèle une importante liste chronologique d’oeuvres, dont la plupart sont inédites, ainsi que des encarts, mettant en lumière, soit des projets ou des réalisations, soit des personnages, familiers, entrepreneurs, clients que les Jacobs ont côtoyés. Il constitue une approche nouvelle de l’architecture bruxelloise de la fin du XIXe et de la première moitié du XXe siècle, mettant en évidence les hommes et les relations qui les lient. 360 pages Format 24 x 16,5 cm 482 ill. en quadrichromie Prix de vente: A 60
Antwerpen
Victor Horta ou la passion de l'architecture
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Victor Horta (1861-1947) fut un des pionniers du renouvellement qui vit le jour vers 1900 en réaction contre l'architecture classique et monumentale des siècles précédents. Faisant usage des matériaux contemporains, tels le verre et le métal, introduisant l'air et la lumière dans les bâtiments et privilégiant l'asymétrie, Horta invente un langage formel original. Il crée des maisons confortables et belles à l'éclairage sophistiqué. Ce livre fait découvrir le parcours de Horta, des interventions prudentes du début au style contenu et géométrique des dernières réalisations, en passant par l'exubérance linéaire à laquelle on l'associe généralement. C'est dans son pavillon pour Les Passions humaines de Jef Lambeaux (1889-1906, parc du Cinquantenaire, Bruxelles) que le jeune architecte se distancie pour la première fois, très modestement, des formes classiques. Les thèmes sur lesquels Horta fonde ses créations trouvent leur plus belle expression dans la maison Tassel (1893), qui marque l'avènement de l'Art nouveau. Ce nouvel ouvrage sur Horta, illustré des dernières photos de Christine Bastin et Jacques Evrard, permet de suivre pas à pas l'évolution d'un architecte qui avait à la fois le sens de la forme, de l'espace et de la couleur. Un beau livre pour un grand architecte. Illustrations couleur
Antwerpen
Adolphe Crespin (1859-1944): aux origines de l'art nouveau
Dates:01.01.2050-01.01.2999
131 pages
Bruxelles
Les écoles de la ville de Bruxelles - Un patrimoine architectural
Dates:01.01.2050-01.01.2999
L'Athénée Robert Catteau, rue Ernest Allard, le Lycée Dachsbeck, rue de la Paille, l'Académie royale des Beaux-Arts, rue du Midi, ou encore l'Athénée Léon Lepage, rue des Riches-Claires, sont des établissements bien connus des Bruxellois. Mais, en passant rue de Rollebeek, rue Haute, rue des Capucins, qui sait que, derrière certaines façades dont la largeur ne dépasse pas celle d'une habitation, se cachent d'imposants établissements scolaires à l'architecture somptueuse. Ces écoles, dont la construction a commencé peu de temps après l'indépendance de la Belgique, sont aujourd'hui restées dans un état de conservation remarquable qui témoigne du soin avec lequel elles ont été bâties. Pourquoi la Ville de Bruxelles a-t-elle construit de si nombreuses écoles en si peu de temps, qu'ont-elles en commun, quelles circonstances ont entouré leur construction... ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage tente de répondre. L'histoire de la construction de plus de quarante bâtiments, sélectionnés pour leur valeur architecturale et historique, est illustrée par de nombreux documents d'archives et photographies. Le sujet est introduit par deux articles. L'un tente de résumer dans quel contexte politique, philosophique et social la Ville de Bruxelles a développé, pendant près d'un siècle, un aussi important réseau laïque de bâtiments scolaires tant pour les filles que pour les garçons. L'autre s?attache à décrire leurs spécificités architecturales et à mettre en évidence leurs caractéristiques communes. Format: 21cm x 24cm 176 pages
Bruxelles
Décrottoirs! Voetschrapers! Boot scrapers!
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Jusqu'au siècle dernier, le décrottoir faisait partie des civilités et du rituel de l'entrée des édifices publics comme de l'entrée dans l'habitat individuel. On s'y essuyait la semelle au retour des flâneries dans la capitale boueuse ou des bois environnants. Ce petit accessoire dont il ne reste souvent qu'un trou au pied de la porte d'entrée raconte l'histoire de nos trottoirs, des promenades urbaines, des petits métiers comme celui du décrotteur, l'histoire d'un morceau d'architecture aujourd'hui considéré comme petit patrimoine à sauvegarder. Si l'on rencontre des décrottoirs aussi bien aux États-Unis qu'en Afrique, l'abondance de la moisson photographique présentée montre que Bruxelles est l'une des seules capitales européennes à offrir un si large éventail de ces ustensiles du temps jadis. Format: 22cm x 25cm 128 pages
Bruxelles
Promenades Art Nouveau à Bruxelles
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Bruxelles mérite sans conteste le titre de capitale de l'architecture Art nouveau. Entre l'hôtel Tassel, première maison Art nouveau construite par Victor Horta en 1893, et le palais Stoclet, chef-d'oeuvre de Joseph Hoffmann terminé peu avant le début de la Première Guerre mondiale, Bruxelles a vu s'ériger quelque 500 maisons ou façades Art nouveau actuellement cataloguées. Ce guide propose quatre circuits permettant de découvrir l'essentiel de ce patrimoine exceptionnel. Les trois premières promenades (le quartier Louise, les étangs d'Ixelles, le square Ambiorix et ses environs) peuvent se faire à pied en une demi-journée chacune. La quatrième promenade, couvrant plusieurs quartiers anciens, peut se faire en voiture ou être scindée en plusieurs visites à pied.
Bruxelles
Art Nouveau : architecture & intérieurs
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Mise en valeur des beautés d'un patrimoine exceptionnel, l'Art Nouveau en Belgique ; la première partie est consacrée à l'architecture, la seconde aux intérieurs et à la décoration.
 
Journal de l'Art Nouveau 1870-1914
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Milan
Eugène Grasset 1845-1917, l'art et l'ornement
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Rénovateur de l’art décoratif, Eugène Grasset exerce une influence majeure dans le contexte de l’art français du tournant du XIXe siècle et de l'Art nouveau Installé à Montmartre en 1871, Eugène Grasset fait ses débuts au cabaret du Chat Noir. Sa rencontre avec l’imprimeur et collectionneur Charles Gillot est essentielle. C’est lui qui le fait participer au renouveau du livre illustré et de l’affiche, à l’enseigne du japonisme et du médiévisme. Ne concevant l’art du futur qu’à la lumière des enseignements du passé, ce fils d’ébéniste conjugue une culture encyclopédique et une connaissance sans égale des matériaux et des techniques qu’il met au service de sa vision d’un art pour tous, répandu dans les objets du quotidien (mobilier, tapisserie, céramique, vitrail, joaillerie). Marqué par les esthétiques préraphaélite et symboliste, Grasset expose au Salon de la Rose+Croix, à La Libre Esthétique de Bruxelles, à la Sécession viennoise. Il triomphe en 1900 à l’Exposition universelle de Paris, où il expose des bijoux dessinés pour Henri Vever et réalise le décor du Salon du costume. Créateur de l’emblème des éditions Larousse, Grasset dessine un alphabet typographique : le caractère Grasset. Il siège au jury de l’Union centrale des arts décoratifs, fonde en 1901, avec Hector Guimard, la Société des artistes décorateurs et, avec René Lalique, la Société de l’art décoratif français. La parution de La Plante et ses applications ornementales (1896) et de La Méthode de composition ornementale (1905) confirme son rôle de maître de la jeune génération que lui reconnaîtront Alfons Mucha, Augusto Giacometti, Maurice Pillard dit Verneuil, Paul Berthon. Relié: 224 pages Collection : BX-LIVRES Langue : Français 24 x 28 cm 254 ill. couleur coédition avec le Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne 40 euros
Milan
El modernismo, de Sorolla à Picasso, 1880-1918
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Un regard sur la production artistique en Espagne à l’aube du XXe siècle Le catalogue qui accompagne l’exposition de la Fondation de l’Hermitage «El Modernismo. De Sorolla à Picasso, 1880-1918», offre une vision globale de l’art espagnol à l’aube du XXe siècle. Centrée sur des peintres de la «génération de 1898» issue des turbulences extrêmes traversées par l’Espagne tout au long du XIXe siècle, l’exposition montre l’évolution que connaissent ces artistes. Oscillant entre respect des traditions hispaniques et modernité, leurs œuvres s’inscrivent dans l’élan d’ouverture que connaît alors l’avant-garde espagnole. Extraordinairement riche et diverse, la production artistique en Espagne à l’aube du XXe siècle reste encore mal connue en dehors de son pays d’origine. Entre la mort de Goya et la période cubiste de Picasso s’étendent pourtant quelques décennies fascinantes, qui voient se former les prémices de l’art moderne hispanique. Grâce à cette exposition, la Fondation de l’Hermitage propose à ses visiteurs la découverte d’une partie des trésors cachés de l’Espagne, dont beaucoup sont présentés pour la première fois en Suisse. Le catalogue accompagnant l’exposition contient des textes de William Hauptman, commissaire de l’exposition, Blanca Pons-Sorolla (arrière-petite-fille du peintre Joachin Sorolla) et Javier Baron (conservateur au Museo Nacional del Prado, Madrid). La centaine d’œuvres exposées est entièrement reproduite en couleur et regroupent des artistes aussi divers qu’Anglada, Beruete, Casas, Mir, Picasso, Pinazo, Regoyos, Rusiñol, Sorolla ou encore Zuloaga. 24 x 29 cm, 176 p. 130 ill. couleur broché avec rabats coédition avec la Fondation de l’Hermitage, Lausanne 35 euros