Agenda

Exposicions, visites i altres esdeveniments en curs o pròxims



ID VenueSociété Royale d'Archéologie de Bruxelles a.s.b.l.
Start Datedissabte, 1 / gener / 2050
End Datedimarts, 1 / gener / 2999
NameLe petit monde de l’architecte Henri Jacobs 1864-1935
DescriptionL’historien de l’art Franco Borsi a écrit qu’après Horta et Hankar, Henri Jacobs a été l’architecte le plus intéressant de l’Art nouveau. Aussi à l’aise dans une architecture privée élégante, raffinée dans l’harmonie des matériaux et des couleurs, tout en restant classique dans le plan, que dans le logement social ou le logement moyen, où il privilégie le confort sans tomber dans la banalité et sans négliger l’apparence, il est, avant tout, le principal bâtisseur des écoles de Bruxelles, mais figure aussi parmi les principaux artisans de l’architecture scolaire en Brabant, se jouant des diverses contraintes et des règlements émis par les différentes autorités. Ce livre retrace le parcours de trois générations de Jacobs : Henri Jacobs lui-même, son père, enseignant, et son oncle, architecte, qui s’illustrèrent particulièrement à Saint-Josse, grâce à qui il est allé à bonne école, puis son fils, Henri Aimé, qui grandira au milieu des tables à dessiner et prendra sa succession. Jacobs a connu le succès en son temps. Le livre s’efforce de mettre en évidence son réseau de relations, de contacts, de clients, d’artistes, ce « petit monde » qui l’entoure durant toute sa carrière. Parmi ses proches, il faut relever Godefroid Devreese, le sculpteur, Privat Livemont, le peintre, et Paul Gilson, le musicien. Si ses principales réalisations se situent à Schaerbeek, où il est le principal architecte du Foyer schaerbeekois et où se dresse son chef-d’oeuvre, le groupe scolaire Josaphat, beaucoup sont aussi emblématiques de l’architecture bruxelloise en général, comme l’ancienne École normale Émile André rue des Capucins, plusieurs écoles de Laeken, le groupe scolaire Félix Govaert à Auderghem, l’actuel Athénée d’Uccle I et l’école du square Marlow ainsi que d’autres bâtiments scolaires à Uccle, l’École en couleurs et l’école de la rue des Alliés à Forest, les deux écoles de la rue Herkoliers et l’Athénée à Koekelberg. Mais il construit aussi en Brabant, de Hal à Rhode- Saint-Genèse, de Londerzeel à Tirlemont, en passant par Grimbergen, Zaventem et Diegem. Ce livre est la première monographie consacrée aux Jacobs. Depuis plus de vingt ans, l’auteur, archéologue issue de l’Université libre de Bruxelles et active dans la protection du patrimoine bruxellois, qui consacre ses recherches à l’architecture scolaire en Brabant, s’intéresse à ces personnalités. L’ouvrage révèle une importante liste chronologique d’oeuvres, dont la plupart sont inédites, ainsi que des encarts, mettant en lumière, soit des projets ou des réalisations, soit des personnages, familiers, entrepreneurs, clients que les Jacobs ont côtoyés. Il constitue une approche nouvelle de l’architecture bruxelloise de la fin du XIXe et de la première moitié du XXe siècle, mettant en évidence les hommes et les relations qui les lient. 360 pages Format 24 x 16,5 cm 482 ill. en quadrichromie Prix de vente: A 60
Hour
AuthorFrançoise Jurion-de Waha
Year2013
PublisherSociété Royale d'Archéologie de Bruxelles a.s.b.l.
ISBN9789461360304
URLhttp://www.srab.be/
Phone
E-mail
Type of eventPublication
Back

With the support of the Culture Programme of the European Union

Responsible publisher: Arlette Verkruyssen, General Director,
Brussels Regional Public Service - Bruxelles Développement urbain (Brussels Urban Development),
CCN - Rue du Progrès 80, B. 1, 1035 Brussels - Belgium