Agenda

Pågående og kommende jugendstilutstillinger, besøk og mer …

 
FilterType of Event by
Filter by Select date
Filter by Select date
   
Find it!
Records  1- 15 of  355  
page1              
City
Image
Name
New York
New Galleries for 19th- and Early 20th-Century European Paintings and Sculpture, including the Henry J. Heinz II Galleries
Dates:08.12.2007-31.12.2020

The New Galleries for 19th- and Early 20th-Century European Paintings and Sculpture are reopening with renovated rooms and 8,000 square feet of additional gallery space—the Henry J. Heinz II Galleries—to showcase works from 1800 through the early twentieth century. The renovated galleries feature all of the Museum's most loved nineteenth-century paintings, which have been on permanent display in the past, as well as works by Bonnard, Vuillard, Soutine, Matisse, Picasso, and other early modern artists. Among the many additions are a full-room assembly of "The Wisteria Dining Room," a French art nouveau interior designed by Lucien Levy Dhurmer shortly before World War I that is the only complete example of its kind in the United States; Henry Lerolle's enormous The Organ Rehearsal (a church interior of 1885); a group of newly accessioned nineteenth-century landscape oil sketches; and a selection of rarely exhibited paintings by an international group of artists.

Barcelona
Museum of Catalan Modernista Art
Dates:19.03.2010-31.12.2015
Barcelona's first museum devoted exclusively to Modernisme opened on 19 March 2010. Containing works by leading Catalan artists, it is housed in a Modernista building at Carrer Balmes 48, designed by architect Enric Sagnier. The museum is the result of a private initiative by art collectors and gallery owners Fernando Pinós and Maria Guirao, who have assembled in an area of 1,000 square metres a total of 350 works in the fields of painting, sculpture and the decorative arts. The 42 artists represented include Gaudí, Busquets, Llimona, Arnau, Casas, Renart, Rusiñol, Gargallo and Anglada Camarassa.
Helsinki
DECADES OF FINNISH ARCHITECTURE 1900–1970
Dates:27.03.2010-31.12.2020
The exhibition explores the history of building in the 20th century against a background of Finnish society, taking into account economic, political and technological developments. These factors have always influenced not only the volume of building but also the architectural shapes. Phenomena connected with construction are viewed from a broad perspective, and from larger to smaller; from urban planning to façade materials and interior decoration.
Den Haag
Historic Automobiles and Automobilia at the New Lowman Museum
Dates:05.07.2010-05.08.2014
One of the world’s largest and most famous collections of historic automobiles is on public display in the new Louwman Museum in The Hague. The museum building, which was designed by American architect Michael Graves, not only houses over 230 historic cars, but is also home to the world’s largest collection of automotive art, including Art Nouveau posters. The striking museum building has three floors and over 10,000 m2 of exhibition space. It was designed by the American architects Michael Graves and his associate Gary Lapera. Landscape architect Lodewijk Baljon designed the layout of the park that surrounds the building.
Copenhagen
Danish and Nordic Art 1750-1900
Dates:28.05.2011-01.01.2035
From the birth of Danish painting through the famous Golden Age of Danish art to the dawn of Modernism. The major features of Danish and Nordic art over 150 years are unfolded in a display that features both an historic overview and special themes of immediate relevance to contempoary life, while also focusing on artists of particular importance. At the same time, this display casts light on some of the more overlooked chapters in the history of Danish art.
Prague 7-Holešovice
"L’Epopée des Slaves" d’Alfons Mucha exposée à Prague après 84 ans d’absence
Dates:10.05.2012-10.05.2017
« L’Epopée des Slaves », l’œuvre magistrale du maître de l’Art Nouveau, est de nouveau exposée à Prague. Mucha avait réalisé ce cycle de 20 toiles pour la capitale tchèque mais il n’y fut exposé qu’une seule fois, en 1928. C’est un événement pour Prague. Mucha avait réalisé cette œuvre comme un testament pour la ville et pour le peuple tchécoslovaque. Les 20 toiles présentent l’histoire des slaves depuis leurs origines (Les Slaves dans leur site préhistorique) jusqu’au XXe siècle (L’Apothéose des Slaves). Dans un contrat passé en 1913 avec l’américain slavophile et mécène Charles Crane, l’artiste avait promis d’offrir son Epopée à Prague à condition que cette dernière construise un bâtiment spécialement pour accueillir le cycle de 20 œuvres. Mais l’édifice ne vit jamais le jour. Depuis le 10 mai 2012, 84 ans plus tard, L’Epopée des Slaves est donc de nouveau dans la capitale tchèque. Le cycle est exposé au même endroit, dans le hall de l’ancien Palais des foires (Veletrzni Palac). Le directeur de la Galerie municipale de Prague a annoncé à l’AFP que l’exposition durerait 5 ans. « De nouveaux systèmes de chauffage, d’air conditionné et d’éclairage ont été installés afin d’assurer des conditions stables pour ces tableaux précieux ». Source: http://www.lejournaldesarts.fr
Bruxelles
La Cité des enfants
Dates:16.05.2012-31.12.2014
Cette exposition, destinée aux enfants et à leurs familles, a pour but de sensibiliser un large public à l’architecture et à l’urbanisme bruxellois. Au programme : une découverte interactive et pédagogique de la ville et de ses composantes : les commerces, les logements, les lieux de loisirs, les bureaux, les parcs… réunis autour de quatre sections : « se loger », « apprendre », « s'amuser » et « travailler ». Une double lecture, avec plans, dessins, maquettes et photographies provenant des Archives d’Architecture Moderne, permettra d'exposer la ville aux enfants et aux adultes. A travers plusieurs jeux, les petits visiteurs pourront pleinement prendre part à l'exposition. Au centre de cette cité reconstituée, le « mini-museum » présente un focus sur une thématique ou une composante de la ville et de son patrimoine : l'urbanisme, le sgraffite, l'utopie de la ville, etc. autant de thèmes variés qui changeront périodiquement, comme dans un vrai musée. La pièce centrale de l'exposition - un espace consacré à la maison avec une maquette géante - permettra à petits et grands d’apprendre et de découvrir les éléments extérieurs et intérieurs de nos habitations : lucarne, balustre, œil de bœuf, etc. pour s'initier au vocabulaire de l'architecture. S'ils les retrouvent, la maison s'illumine ! Exposition réalisée par la Fondation pour l’Architecture avec le soutien du Ministre-Président en charge des Monuments et des Sites et du Secrétaire d’État en charge de l’Urbanisme à la Région de Bruxelles-Capitale.
London
Nouvelles galeries consacrées au mobilier
Dates:01.12.2012-01.01.2999
Le Victoria & Albert Museum ouvre le 1er décembre ses nouvelles galeries consacrées au mobilier, qui possèdent de nombreuses oeuvres Art nouveau.
Alesund
Two Female photographers in Alesund around 1900
Dates:06.06.2013-06.06.2014
The master Margrethe Svendsen and her assistant Petrine Wiik Welcome to the vernissage on June 6th 2013 at six o´clock at the ten years day since the opening of the center! The photographers presented in this exhibit are Margrethe Svendsen and her assistant Petrine Wiik. The works shows a variety of motifs of the townscape in Alesund from the time before and after the great fire in 1904, in addition to motifs from the rebuilding period, where we can see new buildings in the style of Art Nouveau being built alongside with temporary housing and barracks.
Genova
Edvard Munch
Dates:06.11.2013-27.04.2014
Italy celebrates the 150th anniversary of the birth of Edvard Munch, Norway’s most famous painter, with an important exhibition at Palazzo Ducale in Genoa. Over 120 works, representing not only his artistic and existential path, but also the passage from Naturalism to a new way of painting that will influence the art of the 20th century. Exhibition by Marc Restellini, director of the Pinacothèque de Paris. Beside the main exhibition, “Warhol after Munch”, a first preview in Europe. On view some works by Andy Warhol, inspired to the artistic production of the Norwegian artist: the artist famous for its obscure feelings represented by the pop artist par excellence. The exhibition is organized by the Municipality of Genoa and by Palazzo Ducale Fondazione per la Cultura and it is produced by Arthemisia Group e 24ORE Cultura – Gruppo 24 ORE. Photo: Edvard Munch Madonna , 1896 litografia , 60,5 x 44,7 cm Ars Longa, Collezione Vita Brevis © The Munch Museum / The Munch - Ellingsen Group by SIAE 2013
Alleur (ANS)
Toulouse-Lautrec
Dates:21.11.2013-15.06.2014
Henri de Toulouse-Lautrec est issu d'une famille aristocratique du sud-ouest. Deux fractures successives à la jambe le rendent infirme et stoppent sa croissance. C'est l'explication probable de son travail acharné du dessin et de son goût pour la compagnie de classes marginales. Fréquentant avec assiduité les cabarets et les maisons closes de Montmartre, il devient célèbre pour ses nombreux portraits de prostituées et de danseuses. En 1891, il immortalise "La Goulue", une vedette de music-hall, en réalisant l'affiche du Moulin Rouge. C'est également lui qui donne à la lithographie toutes ses lettres de noblesse. Interné en 1899 suite à deux crises de "delirium tremens" provoquées par la quantité d'alcool absorbée chaque jour, il ne doit sa sortie qu'à l'acharnement avec lequel il a produit de magnifiques oeuvres traitant du cirque. Il illustre les « Histoires naturelles » de Jules Renard, fait partie du jury de la section "affiches" de l'Exposition Universelle de 1900. Mais la maladie et l'épuisement le rattrapent, il meurt à trente-sept ans. Cette exposition-événement Toulouse-Lautrec rassemble une centaine de dessins, croquis, esquisses, lithographies originales et affiches de l’artiste dont on fête le 150e anniversaire de la naissance. Le parcours s’intéresse au monde de Toulouse-Lautrec, à ses sujets de prédilection et aux multiples rencontres qui ont jalonné sa carrière. C’est à Paris, où il suit d’abord l’enseignement académique de Bonnat puis de Cormon, que son style se fixe. Il y découvre le quartier de Montmartre et ses divertissements. Son atelier se situe près des boulevards de Clichy et de Rochechouart où fleurissent cabarets et cafés concerts. Ses soirées nocturnes et ses déambulations sur la Butte le conduisent au Moulin Rouge, au Chat Noir, au Moulin de la Galette, aux Ambassadeurs ou au Mirliton. Toutes les personnalités qui composent la bohème parisienne de l’époque s’y retrouvent. L’exposition présente ainsi tout le monde de Toulouse-Lautrec, depuis le chansonnier Aristide Bruant jusqu’à la danseuse vedette du Moulin Rouge La Goulue, en passant par Jane Avril ou Yvette Guilbert notamment. Le parcours de l’exposition montre que Toulouse-Lautrec a besoin de la réalité humaine, souffrante et charnelle. Parallèlement aux vedettes éphémères de la Butte Montmartre, le monde de Toulouse- Lautrec concerne aussi les nombreuses « maisons closes » de la Butte. L’artiste se sent solidaire des parias, des trublions, des anarchiques et des asociaux. Les prostituées de Toulouse-Lautrec sont représentées dans toutes les positions. Elles enfilent leurs bas ou enlèvent leur chemise. Elles se coiffent ou sont à la toilette. Elles s’occupent d’une « visite », devant le lit, sans aucune allusion vulgaire à leur métier. Le client, s’il y en a un, est représenté par un cylindre appuyé sur une chaise, par une ombre sur le mur, par un pardessus pendu à un clou. Véritables icônes du monde de Toulouse-Lautrec, Rolande, Marcelle, Mademoiselle Popo, Mademoiselle Pois-Vert, Elsa la Viennoise, Madame Poupoule ne sont pas seulement des partenaires, mais des modèles pour l’artiste. Ce sont des beautés dont Toulouse-Lautrec suit les courbes d’un trait nerveux. Le but essentiel des expositions au Château de Waroux est de développer l’accès à l’histoire de l’art, et surtout de l’art moderne, au plus grand nombre et prioritairement aux enfants. Les expos précédentes ont remporté un grand succès avec l’accueil de très nombreux enfants. Dans cette exposition « enfants admis » sont développés des outils destinés aux enfants : - un parcours spécifique conçu pour les jeunes, avec un langage approprié. - un livret jeux remis gratuitement aux enfants visitant l’exposition avec leurs parents ou téléchargeable. - un dossier pédagogique - des visites adaptées et spécialisées.
Cumbria
Moorcroft: 100 Years of a Living Art Pottery
Dates:23.01.2014-20.07.2014
It is highly fitting that this exhibition of bold and beautiful Moorcroft pottery should take place at Blackwell, a house built little more than a decade before William Moorcroft first set up his own factory in Stoke-on-Trent, and whose beautiful handcrafted decoration was, like that of Moorcroft, inspired by the observation and stylisation of plants and natural forms. The incredible skill of the master craftsmen working at the turn of the last century is evident not only in the brilliantly-carved flora and fauna that adorn Blackwell’s interiors, but also in the vibrant, flowing forms of the fruit, flowers and foliage that shimmer from the surface of Moorcroft pottery. Together, Blackwell and Moorcroft constitute Arts and Crafts-inspired workmanship at its very best, and this exhibition presents a wonderful opportunity for visitors to experience how well Moorcroft’s luminous pottery and Blackwell’s finely-carved interiors complement one another.
Forlì Forlì-Cesena
Liberty, un style pour l'Italie moderne
Dates:01.02.2014-15.06.2014
En Italie, l’Art nouveau a sa propre appellation : le Liberty. Il y a été d’une vigueur peu commune, comparable à l’élan que connurent la France et la Belgique. Dans une petite ville d’Emilie-Romagne, au musée San Domenico, le mouvement est décortiqué, des affiches publicitaires de Dudovich au mobilier de Carlo Bugatti, en passant par les tableaux de Previati et en ressuscitant la grande exposition de Turin en 1902. Le Liberty a également connu un important volet architectural mais il faudra se déplacer pour découvrir les chefs-d’œuvre de Basile à Palerme. Une virée plus accessible : les incroyables thermes de Salsomaggiore, décorés par Galileo Chini, un maître verrier dont les talents furent réclamés jusqu’au royaume de Siam. Source: http://www.artaujourdhui.info/art-aujourdhui-hebdo-article-17883-liberty.html
Basel
Odilon Redon
Dates:02.02.2014-18.05.2014
Odilon Redon (1840-1916) est l’un des artistes les plus surprenants des débuts de l’art moderne. L’œuvre de ce représentant majeur du symbolisme marque la transition du XIXe au XXe siècles, et par là même l’alternance entre tradition et innovation. L’exposition de la Fondation Beyeler qui présente de nombreux chefs-d’œuvre de Redon se concentre sur son rôle de précurseur de l’art moderne et donc sur les dimensions avant-gardistes de sa création. L’œuvre ambiguë et énigmatique de Redon se caractérise par des ruptures et des contrastes et suit une évolution conduisant du noir des premiers travaux au fusain et des lithographies des débuts à l’« explosion chromatique » des pastels et des huiles ultérieurs. Ses œuvres passent de l’inquiétant à la sérénité : des monstres bizarres surgissent au côté de créatures célestes — rêve et cauchemar, nature et imagination se côtoient.
Frankfurt
Esprit Montmartre: Bohemian life in Paris around 1900
Dates:07.02.2014-01.06.2014
A notorious district in Paris’s 18th arrondissement held special appeal for a number of the most well-known modern artists: Montmartre. “The quarter resembles a huge studio,” a contemporary critic wrote in the 1890s about the hill on what was then the city’s outskirts. Having preserved its original rural flair, it represented a counter-world to the mundane Paris of the “belle époque.” The SCHIRN exhibition has set out to convey a sense of the special Montmartre atmosphere. More than two hundred works by Henri de Toulouse-Lautrec, Vincent van Gogh, Pablo Picasso, Suzanne Valadon, Edgar Degas and others will lure visitors into the milieu of the Parisian “bohème” around the turn of the century. Historical photographs and numerous posters and prints will shed light on further facets of one of the most colorful chapters in the history of art, but also one with which countless clichés are associated: the frivolous can-can girls in the Moulin Rouge, sumptuous coffeehouse scenes, or the penniless artist who indulges in alcohol, sleeps until noon and turns night into day. Yet to reduce Montmartre to these familiar images means to overlook the realism with which the artists recorded everyday life there. They were people who had consciously chosen to dissociate themselves outwardly from the bourgeoisie by embarking on lives as poor bohemians on the fringe of society. Their striking portraits of outsiders, thieves, beggars, street artists, prostitutes and drinkers mirrored their new perception of themselves. The exhibition will investigate the sociological circumstances of the period in question and its new definition of the role of the artist. Curator: Dr. Ingrid Pfeiffer (SCHIRN)