Koledar dogodkov

Razstave, dogodki obiski ...

FilterType of Event by
Filter by Select date
   
Find it (slo)!
Records 256-270 of 493  
page           18       
City
Image
Name
Malakoff Cedex
Comment identifier les grandes périodes stylistiques de l'art roman à l'art nouveau
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Cette cathédrale de Bourgogne ou de Toscane est-elle de Style Renaissance, baroque, rococo ? Comment reconnaître un style, est-il possible d'établir une parenté entre plusieurs oeuvres ? Ce livre aidera le lecteur, confronté à un tableau, une sculpture, un édifice, ou encore à du mobilier ou de l'orfèvrerie, à identifier ses spécificités. La notion de style permet en effet de rassembler différents artistes, chacun produisant une oeuvre individuelle, au sein d'une époque donnée et d'une aire géographique précise. Si l'époque délimite des frontières temporelles, c'est-à-dire un contexte historique, l'aire géographique emporte dans l'espace de la diffusion de l'art. On entend donc ici le mot " style " comme un ensemble de formes et de manières, qui peuvent être regroupées du fait de leurs caractéristiques essentielles. Cet ensemble est doté d'une rigoureuse homogénéité interne - s'opposant en cela aux mouvements, dont le lien stylistique est souvent flou. L'ouvrage débute par l'art roman : il s'agit de la première forme artistique ayant réuni avec autant de force des oeuvres dans une matrice stylistique unitaire. II se poursuit par la Renaissance et le baroque, puis le siècle des Lumières, et le XIXe siècle. Au seuil du xxe siècle, l'Art nouveau, qui conclut l'ouvrage, apparaît comme le dernier style véritable : la période des avant-gardes qui lui succède refuse tout langage stylistique formalisé. À la description de chaque style, illustré par plusieurs exemples empruntés aux différents domaines de l'art, s'ajoute une série d'articles traitant de l'humanisme, du genre de la vanité, du Grand Tour, etc. Ce sont là des éléments importants de l'histoire de l'art, qui permettent de relier des oeuvres entre elles. L'ouvrage est complété par un index général et un index des artistes.
 
Art nouveau revival : Musée d'Orsay
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Rejeté et méprisé dans les décennies qui suivirent sa brève efflorescence, l'Art Nouveau connaît une spectaculaire réhabilitation au cours des années 60. Design, posters, pochettes de disque, bande-dessinée, publicité, presser la société tout entière est un temps séduite par les volutes Art Nouveau, des pochettes de disque des Beatles à celles de Johnny Hallyday, des couvertures de Lui aux calendriers de Salut les copains, des salons du palais de l'Elysée au Drugstore Saint-Germain. L'ambition de cet ouvrage est de s'aventurer dans l'espace mouvant et insaisissable de l'air du temps, dans ces années 60-70 souvent qualifiées de parenthèse dorée.
Toul
Céramique touloise et Art nouveau
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Catalogue de l'Exposition, Toul, Musée municipal de Toul, 1er août au 3 oct. 1999 La faïencerie de Toul, installée au lieu-dit bellevue, a, durant sa longue période d'activité, élaboré une production extrêmement variée. A l'occasion de la célébration du centenaire de l'Ecole de Nancy, cette exposition retrace l'évolution de la technique de la céramique et ses sources d'inspiration. Description matérielle : 32 p. : photogr. ; 21,5 cm
Woippy
La Route de l'Art nouveau
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Petit guide de l'art nouveau en Lorraine présenté par département.
Tunis
L’Art nouveau à Tunis (1900 - 1905)
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Dans un Tunis bicéphale, «arabe» du côté de la médina, « européen » du côté du quartier de la Marine, la modernité fait irruption avec la naissance du XXe siècle sous la forme d’un style architectural éclos à Bruxelles en 1893 et qu’on appelle Art Nouveau. Durant une quinquennie, ce style va fleurir sur les façades et à l’intérieur d’immeubles qui viennent doter la ville européenne d’un souffle de vie qui contraste singulièrement avec la banalité d’une architecture fonctionnelle, certes, mais guère esthétique. Album commenté de ces immeubles qui égaillent la ville moderne. Description matérielle : 1 vol. (41 p.) : photogr. ; 27 cm
Lausanne
Correspondance 1875-1904 Philippe Thiébaut et Jacqueline Amphoux
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Si les « Ecrits pour l’art » réunissant bon nombre de textes de Gallé que son épouse Henriette avait publiés en 1908, quatre ans après la mort de son mari, disent beaucoup de notre artiste (né en 1846 à Nancy où il mourut en 1904), ils ne disent pas tout. Seule son abondante correspondance permet en réalité de saisir sa personnalité complexe d’homme et d’artiste. Ce qui est révélé ici est certainement la part inaccessible, la plus intime également, de la correspondance de notre artiste qui doit être considérée comme inédite : celle, croisée entre les deux époux, conservée par leurs descendants. Cette correspondance est composée de trois temps forts : - Les lettres qui précèdent le mariage avec Henriette, célébré au printemps 1875. - Les lettres échangées à un moment où Emile Gallé s’impose sur la scène nationale et internationale avec le succès retentissant qu’il remporte à l’Exposition universelle de Paris en 1889 et devient une personnalité du Tout-Paris mondain, littéraire et artistique. - Les lettres de l’époque des difficultés, contemporaine de l’Exposition universelle de 1900 avec les premiers symptômes du mal qui l’oblige à s’éloigner de Nancy pour suivre des cures et obligent Henriette à jouer un rôle de plus en plus important dans la marche des affaires. Ces lettres inédites constituent donc un témoignage de tout premier ordre sur les composantes de la personnalité de l’homme et de l’artiste, sur ses brillantes relations, mais aussi sur ses angoisses de créateur, d’industriel et de citoyen. De plus, ces lettres révèlent la femme et l’épouse exceptionnelle que fut Henriette. Philippe Thiébaut est l’auteur notamment de « René Lalique Correspondance d’un bijoutier Art Nouveau 1890-1908 » paru à La Bibliothèque des Arts. Jacqueline Amphoux est l’arrière-petite fille d’Emile et Henriette Gallé. Cet ouvrage est publié avec le soutien de La Fondation d’entreprise La Poste. Si les « Ecrits pour l’art » réunissant bon nombre de textes de Gallé que son épouse Henriette avait publiés en 1908, quatre ans après la mort de son mari, disent beaucoup de notre artiste (né en 1846 à Nancy où il mourut en 1904), ils ne disent pas tout. Seule son abondante correspondance permet en réalité de saisir sa personnalité complexe d’homme et d’artiste. Ce qui est révélé ici est certainement la part inaccessible, la plus intime également, de la correspondance de notre artiste qui doit être considérée comme inédite : celle, croisée entre les deux époux, conservée par leurs descendants. Cette correspondance est composée de trois temps forts : - Les lettres qui précèdent le mariage avec Henriette, célébré au printemps 1875. - Les lettres échangées à un moment où Emile Gallé s’impose sur la scène nationale et internationale avec le succès retentissant qu’il remporte à l’Exposition universelle de Paris en 1889 et devient une personnalité du Tout-Paris mondain, littéraire et artistique. - Les lettres de l’époque des difficultés, contemporaine de l’Exposition universelle de 1900 avec les premiers symptômes du mal qui l’oblige à s’éloigner de Nancy pour suivre des cures et obligent Henriette à jouer un rôle de plus en plus important dans la marche des affaires. Ces lettres inédites constituent donc un témoignage de tout premier ordre sur les composantes de la personnalité de l’homme et de l’artiste, sur ses brillantes relations, mais aussi sur ses angoisses de créateur, d’industriel et de citoyen. De plus, ces lettres révèlent la femme et l’épouse exceptionnelle que fut Henriette. Philippe Thiébaut est l’auteur notamment de « René Lalique Correspondance d’un bijoutier Art Nouveau 1890-1908 » paru à La Bibliothèque des Arts. Jacqueline Amphoux est l’arrière-petite fille d’Emile et Henriette Gallé. Cet ouvrage est publié avec le soutien de La Fondation d’entreprise La Poste. Broché / 352 pages 12 x 19,6 cm / 16 illustrations en couleur
Stuttgart
Art Nouveau : symbolismus und jugendstil in Frankreich
Dates:1.1.2050-1.1.2050
Catalogue de l'exposition, Darmstadt, Institut Mathildenhöhe, 24 oct. 1999-13 fév. 2000, Berlin, Bröhan-Museum, 17 mars-2 juillet 2000 Ouvrage publié à l'occasion de cette exposition sur l'Art Nouveau en France. A noter des articles de Christian Debize et Roseline Bouvier sur l'Ecole de Nancy. Description matérielle : 381 p. : photogr. ; 28 cm A comprehensive survey of two particularly French aesthetic currents. In-depth documentation of the exchange between craftsmanship and industrial art production, between tradition and the Moderns, are documented in depth. Toward the end of the 19th century, two related currents emerged in the fine and the applied and decorative arts: Symbolism and Art Nouveau. About 500 works of art from international collections illustrate this fascinating chapter of European art.
Paris
Le XVIe arrondissement mécène de l'Art Nouveau : 1895-1914
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Paris, Mairie du XVIe arrondissement, février-mars 1984. Beauvais, Musée départemental de l'Oise, avril-mai 1984. Bruxelles, Musée Horta, juin-juillet 1984 Description matérielle : 80 p. : ill. en noir
Fernelmont
La collection au temps du japonisme
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Le japonisme, cet intérêt pour les arts du Japon, fait son apparition en Belgique à la fin des années 1880. Alors que les premières collections d’art japonais étaient nées à Paris, c’est un Liégeois, Hans de Winiwarter qui constitue l’une des plus importantes collections belges dédiées au japonisme. A mi-chemin entre l’amateurisme et l’érudition, la figure de Hans de Winiwarter a été l’objet des recherches de Julie Bawin. Qui, par le biais des œuvres rassemblées par ce mécène, livre dans son ouvrage, tiré de sa thèse de doctorat, un regard inédit et plus large sur l’art de la collection.
Ithaca, NY
The Origins of L'art Nouveau: The Bing Empire
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Paris
Le Papier peint Art nouveau Création, production, diffusion
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Depuis son renouvellement en Angleterre, grâce à William Morris et aux créateurs du mouvement Arts and Crafts, jusqu’à l’émergence de l’Art nouveau en Europe continentale, le papier peint fut le lieu de toutes les attentions sur les scènes artistiques européennes. Dans le même temps, les fabricants et les dessinateurs spécialisés qu’ils sollicitaient adoptèrent progressivement une esthétique inspirée par l’Art nouveau, jusqu’à ce que ces motifs constituent une part majoritaire des collections commercialisées à partir de 1900. Grâce à une investigation menée au sein des milliers de modèles générés par l’industrie du papier peint, Jérémie Cerman aborde, dans cet ouvrage, de nombreux aspects du phénomène : l’activité des manufactures, les pratiques des ateliers de dessin industriel, le contexte de mise en vente de ces produits… Il montre notamment comment ces articles bon marché ont contribué à une très large diffusion du goût moderne dans les intérieurs de la Belle Époque : cette nouvelle esthétique est venue agrémenter le quotidien de toutes les catégories sociales. D’un style bien marqué par la modernité ou d’un goût parfois plus consensuel, les papiers peints répondirent dans une certaine mesure aux idéaux sociaux de l’Art nouveau.
Bruxelles
Watermael-Boitsfort à la carte (Brussels)
Dates:1.1.2050-1.1.2999
The Monuments & Sites Department of the Brussels-Capital Region has published a tour map on the district of Watermael-Boitsfort.
Bruxelles
Auderghem à la carte (Brussels)
Dates:1.1.2050-1.1.2999
The Monuments & Sites Department of the Brussels-Capital Region has published a tour map on the district of Auderghem.
Bruxelles
Bruxelles Patrimoines 006-007
Dates:1.1.2050-1.1.2999
La Direction des Monuments et Sites du Ministère de la Région Bruxelles-Capitale vient de publier un numéro spécial de la revue Bruxelles Patrimoines dédié aux journées du patrimoine 2013, sur le thème « Bruxelles, m’as-tu vu ? ».
Bruxelles
Bruxelles. L’Histoire en histoires
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Intitulé Bruxelles. L’Histoire en histoires le livre s’adresse à un public de plus de 10 ans. Abondamment illustré et présenté dans un format ultra pratique, l’ouvrage est, entre autres, agrémenté d’une ligne du temps qui trouvera sans nul doute sa place dans de nombreuses classes et chambres d’enfants. L’histoire bruxelloise y est détaillée en 44 chapitres, comme autant d’escales incontournables d’abord selon un axe historique avec les corporations, les enceintes, l’hôtel de ville, la capitale de l’Europe, puis par thématiques parmi lesquelles, le bruxellois, Magritte ou les femmes de poigne comme Gabrielle Petit, infirmière fusillée en 1916… L’idée est de donner aux enfants les clés pour apprendre et comprendre l’histoire de leur région. Les textes sont volontairement courts et rédigés dans un langage accessible aux plus jeunes. Des petites touches d’humour agrémentent çà et là la lecture et devraient même séduire les moins passionnés. Après un premier ouvrage grand public consacré à l’archéologie (Bruxelles mis au jour. Archéologie d’une région), et un numéro Hors-série de la Revue Bruxelles-Patrimoines intitulé Le Patrimoine écrit notre histoire, tous deux publiés en 2013, la Région de Bruxelles-Capitale poursuit sa volonté de présenter son patrimoine et son histoire en s’adressant au plus grand nombre. 98 pages

 

With the support of the Culture Programme of the European Union