Agenda

Pågående og kommende jugendstilutstillinger, besøk og mer …

 
FilterType of Event by
Filter by Select date
   
Find it!
Records  46- 60 of  414  
page   4           
City   
Image
Name
Paris cedex 07
Guimard, l'Art nouveau
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Architecte symbole de l'Art nouveau en France, Hector Guimard parcourt la révolution architecturale autour de 1900. Héritier du rationalisme de Viollet-le-Duc, il se passionne aussi pour les innovations techniques du XXe siècle. Célèbre pour ses entrées du Métropolitain, l'«architecte d'art», comme il se définit lui-même, a également imaginé le cadre de vie de la bourgeoisie : immeubles, villas, mobilier, décor... jusqu'au moindre détail. Philippe Thiébaut fait revivre l'homme au travers de son œuvre, de sa clientèle, et de sa difficile postérité. Collection Découvertes Gallimard (n° 136), Série Arts, Gallimard 128 pages, ill., sous couverture illustrée, 125 x 177 mm Achevé d'imprimer : 31-03-1992
Paris cedex 07
Jacques Gruber et l'art nouveau. Un parcours décoratif
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Jacques Gruber (1870-1936) appartient à la seconde génération des artistes de l'École de Nancy. Gallé, Majorelle, les frères Daum ou Prouvé sont déjà des acteurs connus de l'avant-garde artistique quand Jacques Gruber revient à Nancy en 1893, après ses études à l'École des beaux-arts de Paris. Entre 1893 et 1897, il collabore avec la manufacture Daum et crée des modèles de vases dans un répertoire figuratif historique ou mythologique. Avant de se consacrer de plus en plus au vitrail à partir de 1900, Gruber s'exprime dans des domaines très variés : affiches, menus et imprimés, peintures et pastels. Les projets réalisés avec René Wiener témoignent de son intérêt pour la reliure d'art. Sa participation à la création de la table La Source avec Louis Majorelle inaugure un travail sur les objets d'art et les pièces de mobilier. Avec un décor puisé au cœur de la nature, il propose des meubles privlélgiant un mouvement dynamique et ondulant. Dans les années 1904-1905, Gruber collabore avec la manufacture de Rambervillers pour des modèles de pièces de forme et de céramique architecturale en grès. Pieds de lampe, vases, cache-pots et porte-parapluies montrent la science des formes inspirées par les plantes. Mais c'est bien en tant que maître verrier, spécialisé dans le vitrail, que Jacques Gruber connaît une véritable reconnaissance critique. Ses vitraux illustrent sa prédilection pour le répertoire végétal, mais également la recherche de composition savante et la maîtrise de techniques sophistiquées, atteinte grâce à la superposition de verres d'une grande variété (à relief, colorés, gravés, iridescents...). De 1893 à 1914, Jacques Gruber s'attache à expérimenter divers domaines de création et met au point son propre vocabulaire artistique, marqué par «la science analytique du dessin, le sentiment de la composition décorative comme synthèse et l'appropriation des matériaux à leur exécution». Coédition Gallimard/Musée de l'École de Nancy 238 pages, 239 ill., 190 x 280 mm Achevé d'imprimer : 01-08-2011
Paris
Hokusai
Dates:01.10.2014-18.01.2015

Katsushika Hokusai (1760-1849) est aujourd’hui l’artiste japonais le plus célèbre à travers le monde. Son oeuvre peint, dessiné et gravé incarne la spiritualité et l’âme de son pays, particulièrement ses estampes de paysages, synthèse remarquable entre les principes traditionnels de l’art japonais et les influences occidentales.

Conçue en deux volets, l’exposition présente 500 oeuvres exceptionnelles, dont une grande partie ne quittera plus le Japon à compter de l’ouverture du musée Hokusai, à Tokyo en 2016. Exposition organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais.

Relâche du 21 au 30 novembre 2014 

PARIS
Paul Durand-Ruel. Le pari de l'impressionnisme
Dates:09.10.2014-08.02.2015

Le Musée du Luxembourg présente la première exposition consacrée à Paul Durand-Ruel (1831 – 1922), le plus grand marchand d’art du XIXe siècle, découvreur des Impressionnistes et inventeur du marché de l’art moderne. Autour de Cézanne, Renoir ou Monet, le parcours réunit quatre-vingts chefs-d’oeuvre de l’impressionnisme et retrace le moment où une avant-garde artistique accède à la reconnaissance internationale sous l’impulsion d’un marchand passionné.

Cette exposition est organisée par la Réunion des musées nationaux - Grand Palais en collaboration avec le musée d’Orsay, la National Gallery Londres et le Philadelphia Museum of Art. 

 

Paris
Viollet-le-Duc - Les Visions d'un architecte
Dates:20.11.2014-09.03.2015

À l’occasion du 200e anniversaire de la naissance d’Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879), cette exposition rétrospective présente l’œuvre singulière de ce grand architecte, théoricien et restaurateur, fondateur du musée de Sculpture comparée dont le musée des Monuments français est l’héritier.

Eugène Viollet-le-Duc est l’un des rares architectes du XIXe siècle dont la mort n’ait pas éteint la célébrité mais l’ait au contraire affirmée.

Malgré des polémiques, ses travaux de restauration et son œuvre font toujours référence pour les professionnels de l’architecture et son génie a marqué l’histoire de l’art et de l’architecture du Moyen Âge. Longtemps, les historiens se sont attachés à mettre en perspective sa science archéologique, sa doctrine en matière de restauration et son activité au service du patrimoine. À partir des années 1970, les idées qu’il avait exprimées en matière de création architecturale furent à leur tour objet d’étude et de controverses.

Aujourd’hui, trente ans après la dernière exposition monographique qui lui fut consacrée à Paris, ce sont les aspects les moins connus et les plus inattendus de cet artiste aux talents multiples qui sont présentés au public, pour témoigner de la richesse et de la complexité de sa personnalité. On connaît le caractère rationnel de sa démarche : il est question ici de souligner son côté visionnaire. Il s’agit, en d’autres termes, d’illustrer l’intimité qui existe entre le système positiviste qu’il incarne et ses délires romantiques, sources mêmes de son génie. Surgit peu à peu une personnalité étrange et complexe, hyperactive et féconde, mobilisant un savoir encyclopédique au service d’un projet politique tout autant qu’esthétique.

Une figure majeure du XIXe siècle français.

Paris
Une dague sculptée par Sarah Bernhardt acquise par le Petit Palais
Dates:08.12.2014-08.01.2015

Acquisition - Paris, Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris - Vendredi dernier, 5 décembre, le Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris a préempté, lors de la vente de la SVV Ader, une dague en bronze avec une patine dorée sculptée par Sarah Bernhardt pour la somme de 37 500 € (frais compris).

On sait en effet que la célèbre actrice avait un grand talent de sculpteur, produisant de nombreuses œuvres aux formes extravagantes et fantastiques, bien dans l’esprit Art nouveau. Cette dague ne fait pas exception puisqu’elle prend la forme d’une algue qui ne correspond semble-t-il pas à une espèce réelle mais semble tout droit sortie de la fertile imagination de l’artiste - même si le terme « tout droit » ne correspond pas à ses circonvolutions !

L’objet a par ailleurs une histoire prestigieuse puisque, exposé à l’Exposition Universelle de 1900 (époque à laquelle le musée a consacré récemment une remarquable exposition) dans une « vitrine Algues Poissons » qui regroupait les créations de Sarah Bernhardt, il fut offert par son auteur à René Lalique.

Le Petit Palais conservait déjà de nombreuses œuvres liées à Sarah Bernhardt, dont son portrait par Georges Clairin, mais aussi le buste qu’elle sculpta de Victorien Sardou, également présenté à l’Exposition Universelle de 1900

Source: Didier Rykner, la Tribune de l'Art

Paris
Le vitrail: comment prendre soin d'un patrimoine fragile?
Dates:08.07.2015-10.07.2015

Les vitraux sont un patrimoine fragile, mince paroi de verre et de plomb qui clôt les baies des nombreux édifices civils et religieux depuis le Haut Moyen Âge. Leur fragilité, qui les soumet, sans grande défense, aux intempéries, à la pollution, parfois au vandalisme, a de tout temps nécessité des interventions régulières d’entretien, de réparation, de restauration, souvent de remplacement. Au-delà des opérations spectaculaires de restauration où l’on applique les techniques les plus avancées de nettoyage ou de protection, les interventions plus modestes de simple entretien, de soins de base, méritent attention, car elles ont un rôle fondamental dans la préservation à long terme des verrières anciennes et modernes. Au temps où la crise économique touche de nombreux pays, il est opportun de réfléchir à une approche de conservation qui s’adapte, dans les meilleures conditions pour les œuvres, à de nouvelles contraintes financières.

 

Appel à communications à soumettre avant le 15 novembre 2014.

Paris
Musée La Collection 1900
Dates:01.01.2050-31.12.2099
Visites commentées à 14h, 15h15, 16h30. L'appartement d'une courtisane 1900 meublée en Art Nouveau.
PARIS
Fashioning Fashion Deux siècles de mode européenne, 1700-1915
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Cet ouvrage dévoile une sélection exceptionnelle de costumes et d’accessoires, tous emblématiques des principaux mouvements de mode en Europe du XVIIIe siècle au début du XXe, appartenant à la prestigieuse collection du Los Angeles County Museum of Art (LACMA). Ces pièces, qui proviennent essentiellement de France, d’Angleterre et d’Italie, permettent de retracer une histoire de la silhouette sur deux siècles, tout en mettant l’accent sur les formes, les détails et les savoir-faire. On y découvre, pour le XVIIIe siècle, les somptueuses chinoiseries, turqueries et toiles venues d’Inde qui illustrent la fascination pour un Orient de fantaisie, mais aussi l’oscillation entre la solennité des vêtements de cour français et l’élégante simplicité en faveur en Angleterre. Les pékins, taffetas, satins façonnés et autres velours ciselés, dans lesquels sont taillés les costumes pour femmes ou pour hommes, la plupart réalisés par les fabriques de Lyon ou de Tours, révèlent la fabuleuse richesse des techniques de tissage. L’empreinte des événements historiques et politiques sur la mode est importante : lors de la Révolution française, le vêtement devient le support privilégié des opinions de chacun, tandis que sous Napoléon l’influence du retour à l’antique et de la campagne d’Égypte est manifeste. Au cours du XIXe siècle, les silhouettes féminines blanches et éthérées des années 1820 laissent la place au règne des crinolines, puis aux tournures et aux « faux culs » qui accentuent la chute des reins ; à l’aube du XXe siècle s’impose la silhouette en S, modelée par un corset au laçage très serré. Durant ce siècle où la garde-robe masculine évolue peu, seuls certains éléments font leur apparition, tels le complet et le veston, dont l’usage se fait plus fréquent. Vers 1906, Paul Poiret modifie profondément la silhouette féminine, interdit à ses clientes le port du corset et propose tout un univers oriental, dont on retrouve aussi l’écho chez les sœurs Callot. Illustré de splendides photographies de détails qui nous font découvrir l’extraordinaire prouesse technique de certains tissus, cet ouvrage offre une synthèse remarquable sur l’histoire de la mode. 224 PAGES 270 ILLUSTRATIONS FRANÇAIS RELIÉ SOUS JAQUETTE
PARIS
Les origines de l'Art nouveau : La maison Bing
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Le 26 décembre 1895, le marchand d'art Siegfried Bing (1838-1905) ouvre les portes de son magasin parisien, l'Art nouveau. Cette ouverture, attendue de longue date, marque la naissance d'un nouveau courant artistique. Commerçant passionné, Bing est également un commanditaire et un précurseur qui vise à réunir l'art de l'Occident et celui de l'Orient, incitant artistes et concepteurs - tels Eugène Carrière, Constantin Meunier, Louis Comfort Tiffany, Paul Signac et Edvard Munch - à emprunter de nouvelles voies. L'art japonais va jouer un rôle essentiel dans l'émergence de ce nouveau courant. Lors de l'Exposition universelle de 1900, Bing parachève sa reconnaissance internationale en proposant des pièces entières meublées par Eugène Gaillard, Georges de Feure et Edvard Colonna. Ses efforts entrepris pour réaliser un style Art nouveau harmonieux atteindront ainsi leur point d'orgue. Les origines de l'Art nouveau est davantage qu'une monographie consacrée à Siegfried Bing, à son magasin et à son influence nationale et internationale dans le développement de l'Art nouveau. Cet ouvrage envisage la fusion des beaux-arts et des arts appliqués dans une forme stylistique globale, en s'appuyant sur de nombreuses photos d'œuvres d'art inédites à ce jour. 296 PAGES 350 ILLUSTRATIONS FRANÇAIS FORMAT : 25 X 31,5 CM RELIÉ
Paris
Egon Schiele
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Egon Schiele, 1890 – 1918. Vingt huit années d’existence seulement, et une si grande influence sur l’art du XXe siècle… C’est ce destin d’exception que retrace la première bande dessinée de Xavier Coste – lui-même n’a que 22 ans lorsqu’il réalise cet album : la trajectoire tumultueuse et fascinante d’un météore de la peinture, tout en contrastes, en fulgurances, en excès. L’ouvrage se concentre volontairement sur les dernières années de la vie du peintre autrichien. L’essor d’un talent, d’abord : son parrainage confraternel par Gustav Klimt, son appétit de conquête et de femmes, son goût de la provocation, ses premiers succès. Bientôt suivis par ses échecs : brièvement emprisonné pour pornographie, Schiele se range, s’embourgeoise… Le déclenchement de la Grande Guerre, puis la disparition de presque tous ses proches achèveront d’éteindre sa flamme, avant que la grippe espagnole ne l’emporte à son tour. Un portrait biographique séduisant et personnel – et l’évidence d’un talent graphique à suivre. Source: http://bd.casterman.com
Paris
Le Papier peint Art nouveau Création, production, diffusion
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Depuis son renouvellement en Angleterre, grâce à William Morris et aux créateurs du mouvement Arts and Crafts, jusqu’à l’émergence de l’Art nouveau en Europe continentale, le papier peint fut le lieu de toutes les attentions sur les scènes artistiques européennes. Dans le même temps, les fabricants et les dessinateurs spécialisés qu’ils sollicitaient adoptèrent progressivement une esthétique inspirée par l’Art nouveau, jusqu’à ce que ces motifs constituent une part majoritaire des collections commercialisées à partir de 1900. Grâce à une investigation menée au sein des milliers de modèles générés par l’industrie du papier peint, Jérémie Cerman aborde, dans cet ouvrage, de nombreux aspects du phénomène : l’activité des manufactures, les pratiques des ateliers de dessin industriel, le contexte de mise en vente de ces produits… Il montre notamment comment ces articles bon marché ont contribué à une très large diffusion du goût moderne dans les intérieurs de la Belle Époque : cette nouvelle esthétique est venue agrémenter le quotidien de toutes les catégories sociales. D’un style bien marqué par la modernité ou d’un goût parfois plus consensuel, les papiers peints répondirent dans une certaine mesure aux idéaux sociaux de l’Art nouveau.
Paris
L'art nouveau : la révolution décorative
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Catalogue accompagnant l'exposition du même nom (18/04/2013-08/09/2013)à la Pinacothèque de Paris.
Paris
Cloches de Noël et de Pâques
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Edition illustrée et décorée par Alfons Mucha
Paris
Ilsee: Princesse de Tripoli
Dates:01.01.2050-01.01.2999
Illustré par Alphonse Mucha