Koledar dogodkov

Razstave, dogodki obiski ...

FilterType of Event by
Filter by Select date
   
Find it (slo)!
Records 181-195 of 429  
page      13            
City
Image
Name   
Bruxelles
Italian Liberty: Award ceremony - photo contest
Dates:29.11.2014-29.11.2014

AITM Art di Torino invites all the participants of the photo contest Italian Liberty, friends and interested parties to attend the award ceremony to be held Saturday, November 29 at the Grand Hotel Da Vinci in Cesenatico at 17:00.

 

Participation in the award ceremony is free and admission is open to all. Booking is not required to attend the event.

Saturday twenty-November, at 17.00, will be presented the awards to the winners of the photo contest "English Liberty" organized by AITM Art in Turin. Hard work of the jury had to choose photos considered more significant. Among these will be awarded to the top 12 images. Event location The Grand Hotel Cesenatico da Vinci. The city still has fine examples of Art Nouveau building, and to rediscover the beauty of vintage cottages, after the ceremony, there will be a guided tour of the facilities related to Art Nouveau.

Bruxelles
J.W. Waterhouse (1849-1917), le pré-raphaélite moderne
Dates:1.1.2050-1.1.2999
L'exposition monographique présente l'ensemble de la carrière J.W. Waterhouse (1849-1917) et met en avant sa réceptivité aux courants artistiques de son époque depuis le culte de l'Antiquité jusqu'au spiritualisme mystique et l'impressionisme français. Particulièrement sensible aux passions intenses des récits mythologiques célébrés par Omer et Ovide, ses sujets sont également empruntés aux auteurs romantiques Keats, Shakespeare, Shelley et Tennyson. Ses oeuvres les plus représentatives Ophélie, Circé, Hylas et les nymphes, La belle dame sans merci et Écho et Narcisse, sont présentés.De nos jours, Waterhouse est souvent qualifié de "peintre préraphaélite moderne". Mais il était aussi un artiste de son temps, sensible au vent nouveau qui soufflait sur la scène artistique parisienne en cette seconde moitié du XIXe siècle. C'est ainsi que, tout en demeurant fidèle à ce monde des mythes et légendes, il se laissa également inspirer par la poésie et la musique, ainsi que par la facture plus libre et créative des impressionnistes français.
Paris cedex 07
Jacques Gruber et l'art nouveau. Un parcours décoratif
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Jacques Gruber (1870-1936) appartient à la seconde génération des artistes de l'École de Nancy. Gallé, Majorelle, les frères Daum ou Prouvé sont déjà des acteurs connus de l'avant-garde artistique quand Jacques Gruber revient à Nancy en 1893, après ses études à l'École des beaux-arts de Paris. Entre 1893 et 1897, il collabore avec la manufacture Daum et crée des modèles de vases dans un répertoire figuratif historique ou mythologique. Avant de se consacrer de plus en plus au vitrail à partir de 1900, Gruber s'exprime dans des domaines très variés : affiches, menus et imprimés, peintures et pastels. Les projets réalisés avec René Wiener témoignent de son intérêt pour la reliure d'art. Sa participation à la création de la table La Source avec Louis Majorelle inaugure un travail sur les objets d'art et les pièces de mobilier. Avec un décor puisé au cœur de la nature, il propose des meubles privlélgiant un mouvement dynamique et ondulant. Dans les années 1904-1905, Gruber collabore avec la manufacture de Rambervillers pour des modèles de pièces de forme et de céramique architecturale en grès. Pieds de lampe, vases, cache-pots et porte-parapluies montrent la science des formes inspirées par les plantes. Mais c'est bien en tant que maître verrier, spécialisé dans le vitrail, que Jacques Gruber connaît une véritable reconnaissance critique. Ses vitraux illustrent sa prédilection pour le répertoire végétal, mais également la recherche de composition savante et la maîtrise de techniques sophistiquées, atteinte grâce à la superposition de verres d'une grande variété (à relief, colorés, gravés, iridescents...). De 1893 à 1914, Jacques Gruber s'attache à expérimenter divers domaines de création et met au point son propre vocabulaire artistique, marqué par «la science analytique du dessin, le sentiment de la composition décorative comme synthèse et l'appropriation des matériaux à leur exécution». Coédition Gallimard/Musée de l'École de Nancy 238 pages, 239 ill., 190 x 280 mm Achevé d'imprimer : 01-08-2011
Bruxelles
Jane Atché (1872-1937)
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Première biographie de cette artiste Art nouveau méconnue, disponible depuis novembre 2009, qui compte 160 pages et de nombreuses illustrations. On trouvera en fin d'ouvrage la liste exhaustive de l'exposition du musée Rabastens (d'octobre 2008 au printemps 2009). Préface d'Alain Weill, ancien directeur du Musée de l'affiche à Paris
 
Japonisme
Dates:1.1.2050-1.1.2999
L'art du Japon ; l'histoire, les manifestations et les influences de cet art sur l'art occidental
London
Japonisme - The Japanese Influence on Western Art Since1858
Dates:1.1.2050-1.1.2999
The impact of Japan on Western art was as immediate and almost as cataclysmic as the influence of the West on Japanese life. After Commodore Perry opened Japan’s door to the outside world in 1858, a wealth of visual information from the superb Japanese traditions of ceramics, metalwork, architecture, print-making and painting reached the West and brought with it electrifying new ideas of composition, colour and design. One has only to see a celebrated painting by Monet, Degas or Van Gogh, a print by Lautrec or Vallotton, an Art Nouveau glass vase or a lacquered hair comb side by side with its Japanese source to see how these ideas have inspired European artists. Japanese conventions of symbolism underlie the use of decorative motifs in European Symbolism and Art Nouveau, and the Zen idea of spontaneity is the ultimate source of both the apparently capricious shapes of Art Nouveau ware and the development of an abstract ‘calligraphy’ in Abstract Expressionism. 30.00 x 26.40 cm Paperback with flaps 432pp 1105 Illustrations, 243 in colour First published 1999
Bruxelles
Japonisme, échanges culturels entre le Japon et l'Occident
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Depuis les premiers contacts avec le Japon au XVIe siècle, ce pays exerce une irrésistible fascination sur l'Occident. Cet attrait ne fait que croître lorsqu'en 1638, le Japon ferme ses frontières. Pendant plus de 200 ans les échanges s'effectuent uniquement par l'intermédiaire d'une petit colonie de marchands hollandais autorisé à vivre sur la petite île de Deshima dans la baie de Nanasaki. Le libre échange n'est restauré qu'en 1858, date à laquelle le raz-de-marée de la "japonomanie" déferle sur l'Europe et l'Amérique. Dans un style limpide et rythmé, Lionel Lambourne retrace cette passionnante histoire en s'attachant particulièrement à l'histoire de ses protagonistes. L'étude couvre ainsi les champs des beaux arts comme celui des arts décoratifs en passant par la littérature, le théâtre, le voyage, les jardins et les plantes. Directeur du département des peintures au Victoria and Albert Museum de Londres, de 1986 à 1993, Lionel Lambourne a beaucoup voyagé en qualité de commissaire d'exposition en Grande-Bretagne, en Allemagne et au Japon. Il se passionne depuis longtemps pour le dialogue entre le Japon et l'Occident. Il est également l'auteur de The Aesthetic Movement (1996) et de Victorian Painting (1999), publiés par Phaidon.
Bruxelles
Japonisme, échanges culturels entre le Japon et l'Occident
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Depuis les premiers contacts avec le Japon au xvie siècle, ce pays exerce une irrésistible fascination sur l’Occident. Cet attrait ne fait que croître lorsqu’en 1638, le Japon ferme ses frontières. Pendant plus de 200 ans les échanges s’effectuent uniquement par l’intermédiaire d’une petite colonie de marchands hollandais autorisé à vivre sur la petite île de Deshima dans la baie de Nagasaki. Le libre échange n’est restauré qu’en 1858, date à laquelle le raz-de-marée de la '' japonomanie '' déferle sur l’Europe et l’Amérique. Dans un style limpide et rythmé, Lionel Lambourne retrace cette passionnante histoire en s’attachant particulièrement à l’histoire de ses protagonistes. L’étude couvre ainsi les champs des beaux arts comme celui des arts décoratifs en passant par la littérature, le théâtre, le voyage, les jardins et les plantes. Directeur du département des peintures au Victoria and Albert Museum de Londres, de 1986 à 1993, Lionel Lambourne a beaucoup voyagé en qualité de commissaire d’exposition en Grande Bretagne, en Allemagne et au Japon. Il se passionne depuis longtemps pour le dialogue entre le Japon et l’Occident. Il est également l’auteur de The Aesthetic Movement (1996) et de Victorian Painting (1999), publiés par Phaidon. 220 illustrations en couleurs, 30 ill. en N&B
Rixheim
Japonismes. L'Empire du Soleil Levant dans le papier peint de 1860 à nos jours
Dates:22.3.2014-31.12.2014
L'ouverture du Japon à l'Occident à partir de 1854 fut une révolution majeure dans le domaine des arts visuels. Fascinés, les Européens et les Américains découvrirent, par l'intermédiaire des collections rapportées du Japon et présentées lors des Expositions universelles, un art qui n'avait d'équivalent ni dans les sujets représentés, ni dans leur mise en oeuvre dans les différentes techniques des arts décoratifs. Dès 1863, des industriels mulhousiens produisent des textiles ornés de motifs japonisants, destinés au marché nippon. L'exposition du Musée du Papier peint présentera quelques-uns de ces échantillons conservés au Musée de l'Impression sur Étoffes de Mulhouse, précieux témoignage des relations précoces entre l'Alsace et le Japon. Si l'influence de la culture japonaise sur le développement des Arts and Crafts, de l'impressionisme et de l'Art nouveau a été étudiée, aucune synthèse n'a concerné encore le domaine spécifique du papier peint. Les manufactures développent dès les années 1870 une imagerie d'objets convenant aux clients avides d'exotisme, mêlant souvent des références à l'art chinois et japonais. Éventails et emblèmes héraldiques, chrysanthèmes et pins, grues et hérons, mont Fuji, pagodes et kakemonos parsèment les lés de papier peint comme ils investissent le textile et la céramique. La manufacture Zuber à Rixheim produit deux panoramiques représentant des paysages japonais, le premier dès 1861 et le second en 1902. L'influence de l'art japonais est aussi perceptible dans le choix et la représentation des fleurs et des oiseaux : chrysanthèmes et fleurs de cerisiers ou de prunier, grues et moineaux sont figurés au naturel, avec une économie de moyens nouvelle dans l'art européen. La mise en page de certains motifs (vues en gros plan, compositions asymétriques, bidimensionalité) doit beaucoup à la découverte des estampes japonaises. Au 20e siècle subsistent dans les collections proposées par les fabricants de papier peint des motifs japonisants, non exempts d'une approche parfois caricaturale. La gamme colorée, l'aspect plus ou moins graphique et la composition en frise ou en motifs répétitifs permettent de dater ces thèmes intemporels de geishas et de lanternes. Depuis quelques années, le Japon fascine de nouveau les consommateurs à travers différents prismes. Il est connu des plus jeunes par les manga, les animes (films d'animation japonais) ou les jeux vidéo. L'imagerie traditionnelle est diffusée par les cosplay et autres jeux de rôle historicofantastiques (batailles de samouraï). Les motifs japonisants offrent toujours aux designers actuels un répertoire de formes qu'ils utilisent avec talent dans des recréations contemporaines. L'exposition du Musée du Papier peint s'inscrit dans le cadre de l'anniversaire des 150 ans de relations entre l'Alsace et le Japon, orchestré par le Centre Européen d'Études japonaises d'Alsace, situé à Kientzheim.
Helsinki
Jean Rouppert, Un dessinateur dans la tourmente de la grande guerre
Dates:1.1.2050-1.1.2999
À l'âge de 85 ans Jean Rouppert, caricaturiste et sculpteur, a écrit un récit d'histoire de vie. Par là, que veut-il nous transmettre ? La reconstruction de cette histoire de vie dans la première partie du livre est une mise en valeur d'un artiste autodidacte, né en Lorraine à la fin du XIXè siècle. Son récit, ses nombreuses lettres écrites dans les tranchées pendant la guerre de 1914-1918 et d'autres documents révèlent un parcours de vie aussi dramatique que génératif. Qu'il soit jeune à la recherche de travail, poilu, dessinateur chez Gallé ou sculpteur indépendant, son écriture ethnographique, poignante ou réflexive nous interpelle. Dans la deuxième partie du livre, l'auteur prolonge, en référence à la phénoménologie, les réflexions entamées par Jean Rouppert concernant les thématiques de l'apprentissage, du progrès et plus particulièrement de l'écriture de son récit d'histoire de vie. II se pose la question de la transmission intergénérationnelle : comment cet héritage peut-il susciter de nouvelles réalisations telle l'œuvre de l’artiste Sabine Oppliger, créée à partir des écritures originales de Jean, de Madeleine Rouppert et de l'auteur ?
London
Jewelry from Nature
Dates:1.1.2050-1.1.2999
With more than 350 illustrations, Jewelry from Nature is a fresh, sensitive look at natural materials magically transformed by masters of fine jewelry. The vast range of materials is impressive: coral, amber, horn, ivory, shells, pearls, wood, tortoiseshell, and such exotica as feathers, shagreen and bog oak – with origins from all over Europe, Asia, North and South America, Africa and the Far East. Their beauty often belies their age – amber (65 million years old) and mammoth ivory (10,000 years old). Here, lavishly displayed, are superb works made by the world’s finest jewelers of the past two hundred years. Every major jeweler has created pieces of exceptional beauty, importance and style: Van Cleef & Arpels, Bulgari, JAR, Cartier (their 
Art Deco coral bangles are icons of the period), Tiffany, Boivin, Verdura (whose seashell brooches studded with fine stones have long been collectors’ items), David Webb, Schlumberger, Lalique (whose name enbodies the best in Art Nouveau), Suzanne Belperron and Hermès. Scores of modern designers are also featured (Andrew Grima, John Donald, Noma Copley) as well as artists today such as Patricia Von Musulin, Ted Muehling and Liv Blåvarp, whose exquisite objects show great respect for natural materials. Including masses of information, each chapter explores the inspiration of a different material, with special profiles on designers, themes, or style icons such as Princess Grace of Monaco, Chanel and the Duchess of Windsor. 25.00 x 22.00 cm Hardback 224pp With over 350 colour illustrations First published 2010
Bruxelles (Ixelles)
Jos. Bascourt (1863-1927) Art Nouveau in Antwerpen – à Anvers – in Antwerp
Dates:1.1.2050-1.1.2999
La vingtaine d’immeubles que Jos. Bascourt réalise entre 1898 et 1908 témoignent de sa forte personnalité, à travers un vocabulaire formel à la fois sobre et exubérant Ses réalisations marient le style Art Nouveau à l’éclectisme qui restera la tendance dominante de son œuvre. En effet, si l’Art Nouveau constitue une étape importante de sa démarche créatrice, l’extraordinaire variété de sa production manifeste un éclectisme brillant, inspiré de différents styles historiques : hellénistique, romain, classique, gothique, baroque, flamand, champêtre… Les immeubles réalisés par Jos. Bascourt qui ont échappé à la démolition restent aujourd’hui une des principales curiosités architecturales de la ville d’Anvers et principalement du quartier du Zurenborg. In het twintigtal art nouveau-panden dat hij tussen 1898 en 1908 realiseert, ontvouwt Jos. Bascourt een eigen vormtaal, een sober en tegelijk exuberant idioom dat nauwelijks of geen gelijkenis vertoont met de gekende internationale voorbeelden. Het blijkt ook geen afgeleide te zijn van een of andere lokale Antwerpse bouwstijl. Zijn art nouveau doet veeleer oriëntaals aan. Hij realiseerde zijn art nouveau voornamelijk in Zurenborg, de rond de vorige eeuwwisseling gebouwde buurt om de Cogels-Osylei die een unieke celebratie van zowat alle denkbare stijlen belichaamt. In the twenty-odd Art Nouveau houses which Jos. Bascourt builds between 1898 and 1908, he develops his own formal language: a sober yet exuberant idiom that hardly or in no way resembles the familiar international examples. Neither is it derived from some local Antwerpian architectural style. His Art Nouveau has some sort of oriental feel about it. Bascourt’s Art Nouveau was mainly built in Zurenborg, the turn-of-the-century neighbourhood around the Cogels-Osylei embodying a unique celebration of almost every imaginable style. 144 pages, 145 illustrations n-bl et couleurs / 144 pagina’s, 145 zwart-wit en kleurenillustraties / 144 pages, 145 black&white and colors illustrations format / formaat / size: 21 x 19 cm, édition brochée trilingue: français, néerlandais, anglais / tekst in het Nederlands, Frans en Engels / English, French and Dutch text ISBN: 2-87143-082-9 prix / prijs / price: 11
 
Journal de l'Art Nouveau 1870-1914
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Bruxelles (Ixelles)
József Vágó. 1877-1947 Un architecte hongrois dans la tourmente européenne
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Architecte, théoricien, urbaniste et écrivain, József Vágó travaille à Budapest (1900-1919 et 1926-1940), à Rome (1919-1926) et à Genève (1927-1935), avant de s'établir en France (1940-1947). Jeune diplômé, il s'engage dans la Sécession hongroise fondée par Ödön Lechner et se consacre, comme de nombreux architectes de sa génération, à élaborer un nouveau langage architectural national qui valorise la culture populaire. Ses réalisations à Budapest, fleurons d'architecture magyare imprégnés de modernisme viennois, font de lui l'une des figures de proue de l'Art Nouveau hongrois. Contraint d'émigrer en 1919, József Vágó travaille à Rome avant de gagner, en 1927, le concours du palais de la Société des Nations à Genève. Cette victoire, qui le porte sur le devant de la scène internationale, inaugure une nouvelle phase de sa carrière : ses démêlés avec Le Corbusier et avec ses associés le conduisent à prendre part au débat architectural européen et à élaborer une véritable philosophie de l'architecture et de l'urbanisme. Critiquant les positions de l'avant-garde architecturale, il s'attache à établir une synthèse entre les idéaux artistiques de l'Art Nouveau et les aspirations sociales et économiques du Mouvement moderne. 334 pages, 484 illustrations couleurs et n/bl format : 21 x 30 cm, édition brochée ISBN : 2-87143-125-6 prix : 51 €
Berlin
Jugendstil
Dates:16.9.2014-16.9.2015

As of now, the Brohan Museum in a changing exhibition architecture, a new presentation of the rich holdings of the Art Nouveau period to see. Be shown, for example, works of the Paris World Fair in 1900, the Arts and Crafts movement, the Wiener Werkstätte, artists and companies such as Alfons Mucha, Alfred Grenander, Henry van de Velde, Johann Loetz., Peter Behrens and Bruno Paul. The exhibition features furniture, artwork, porcelain, glass, textiles and metal.

The Art Nouveau is represented in the new presentation as a social phenomenon. Whatever one may call the movement - whether Jugendstil, Art Nouveau, Secession style or Stile Liberty - it was more than just a style. Behind this was rather an attempt to develop a new, comprehensive all areas of life aesthetics. There creative answers were sought on contradictions, which were connected directly or indirectly with industrialization. Nature was not only a source of inspiration for a new ornamentation, but also a model for a better life model. Symbolism, dreamy and fairytale worlds shaped the motives and were often rather unpleasant reality of everyday life.

 

With the support of the Culture Programme of the European Union