Koledar dogodkov

Razstave, dogodki obiski ...

FilterType of Event by
Filter by Select date
   
Find it (slo)!
Records 301-315 of 469  
page    21              
City
Image
Name
Antwerpen
Victor Horta ou la passion de l'architecture
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Victor Horta (1861-1947) fut un des pionniers du renouvellement qui vit le jour vers 1900 en réaction contre l'architecture classique et monumentale des siècles précédents. Faisant usage des matériaux contemporains, tels le verre et le métal, introduisant l'air et la lumière dans les bâtiments et privilégiant l'asymétrie, Horta invente un langage formel original. Il crée des maisons confortables et belles à l'éclairage sophistiqué. Ce livre fait découvrir le parcours de Horta, des interventions prudentes du début au style contenu et géométrique des dernières réalisations, en passant par l'exubérance linéaire à laquelle on l'associe généralement. C'est dans son pavillon pour Les Passions humaines de Jef Lambeaux (1889-1906, parc du Cinquantenaire, Bruxelles) que le jeune architecte se distancie pour la première fois, très modestement, des formes classiques. Les thèmes sur lesquels Horta fonde ses créations trouvent leur plus belle expression dans la maison Tassel (1893), qui marque l'avènement de l'Art nouveau. Ce nouvel ouvrage sur Horta, illustré des dernières photos de Christine Bastin et Jacques Evrard, permet de suivre pas à pas l'évolution d'un architecte qui avait à la fois le sens de la forme, de l'espace et de la couleur. Un beau livre pour un grand architecte. Illustrations couleur
Antwerpen
Adolphe Crespin (1859-1944): aux origines de l'art nouveau
Dates:1.1.2050-1.1.2999
131 pages
Bruxelles
Les écoles de la ville de Bruxelles - Un patrimoine architectural
Dates:1.1.2050-1.1.2999
L'Athénée Robert Catteau, rue Ernest Allard, le Lycée Dachsbeck, rue de la Paille, l'Académie royale des Beaux-Arts, rue du Midi, ou encore l'Athénée Léon Lepage, rue des Riches-Claires, sont des établissements bien connus des Bruxellois. Mais, en passant rue de Rollebeek, rue Haute, rue des Capucins, qui sait que, derrière certaines façades dont la largeur ne dépasse pas celle d'une habitation, se cachent d'imposants établissements scolaires à l'architecture somptueuse. Ces écoles, dont la construction a commencé peu de temps après l'indépendance de la Belgique, sont aujourd'hui restées dans un état de conservation remarquable qui témoigne du soin avec lequel elles ont été bâties. Pourquoi la Ville de Bruxelles a-t-elle construit de si nombreuses écoles en si peu de temps, qu'ont-elles en commun, quelles circonstances ont entouré leur construction... ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage tente de répondre. L'histoire de la construction de plus de quarante bâtiments, sélectionnés pour leur valeur architecturale et historique, est illustrée par de nombreux documents d'archives et photographies. Le sujet est introduit par deux articles. L'un tente de résumer dans quel contexte politique, philosophique et social la Ville de Bruxelles a développé, pendant près d'un siècle, un aussi important réseau laïque de bâtiments scolaires tant pour les filles que pour les garçons. L'autre s?attache à décrire leurs spécificités architecturales et à mettre en évidence leurs caractéristiques communes. Format: 21cm x 24cm 176 pages
Bruxelles
Décrottoirs! Voetschrapers! Boot scrapers!
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Jusqu'au siècle dernier, le décrottoir faisait partie des civilités et du rituel de l'entrée des édifices publics comme de l'entrée dans l'habitat individuel. On s'y essuyait la semelle au retour des flâneries dans la capitale boueuse ou des bois environnants. Ce petit accessoire dont il ne reste souvent qu'un trou au pied de la porte d'entrée raconte l'histoire de nos trottoirs, des promenades urbaines, des petits métiers comme celui du décrotteur, l'histoire d'un morceau d'architecture aujourd'hui considéré comme petit patrimoine à sauvegarder. Si l'on rencontre des décrottoirs aussi bien aux États-Unis qu'en Afrique, l'abondance de la moisson photographique présentée montre que Bruxelles est l'une des seules capitales européennes à offrir un si large éventail de ces ustensiles du temps jadis. Format: 22cm x 25cm 128 pages
Bruxelles
Promenades Art Nouveau à Bruxelles
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Bruxelles mérite sans conteste le titre de capitale de l'architecture Art nouveau. Entre l'hôtel Tassel, première maison Art nouveau construite par Victor Horta en 1893, et le palais Stoclet, chef-d'oeuvre de Joseph Hoffmann terminé peu avant le début de la Première Guerre mondiale, Bruxelles a vu s'ériger quelque 500 maisons ou façades Art nouveau actuellement cataloguées. Ce guide propose quatre circuits permettant de découvrir l'essentiel de ce patrimoine exceptionnel. Les trois premières promenades (le quartier Louise, les étangs d'Ixelles, le square Ambiorix et ses environs) peuvent se faire à pied en une demi-journée chacune. La quatrième promenade, couvrant plusieurs quartiers anciens, peut se faire en voiture ou être scindée en plusieurs visites à pied.
Bruxelles
Art Nouveau : architecture & intérieurs
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Mise en valeur des beautés d'un patrimoine exceptionnel, l'Art Nouveau en Belgique ; la première partie est consacrée à l'architecture, la seconde aux intérieurs et à la décoration.
 
Journal de l'Art Nouveau 1870-1914
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Milan
Eugène Grasset 1845-1917, l'art et l'ornement
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Rénovateur de l’art décoratif, Eugène Grasset exerce une influence majeure dans le contexte de l’art français du tournant du XIXe siècle et de l'Art nouveau Installé à Montmartre en 1871, Eugène Grasset fait ses débuts au cabaret du Chat Noir. Sa rencontre avec l’imprimeur et collectionneur Charles Gillot est essentielle. C’est lui qui le fait participer au renouveau du livre illustré et de l’affiche, à l’enseigne du japonisme et du médiévisme. Ne concevant l’art du futur qu’à la lumière des enseignements du passé, ce fils d’ébéniste conjugue une culture encyclopédique et une connaissance sans égale des matériaux et des techniques qu’il met au service de sa vision d’un art pour tous, répandu dans les objets du quotidien (mobilier, tapisserie, céramique, vitrail, joaillerie). Marqué par les esthétiques préraphaélite et symboliste, Grasset expose au Salon de la Rose+Croix, à La Libre Esthétique de Bruxelles, à la Sécession viennoise. Il triomphe en 1900 à l’Exposition universelle de Paris, où il expose des bijoux dessinés pour Henri Vever et réalise le décor du Salon du costume. Créateur de l’emblème des éditions Larousse, Grasset dessine un alphabet typographique : le caractère Grasset. Il siège au jury de l’Union centrale des arts décoratifs, fonde en 1901, avec Hector Guimard, la Société des artistes décorateurs et, avec René Lalique, la Société de l’art décoratif français. La parution de La Plante et ses applications ornementales (1896) et de La Méthode de composition ornementale (1905) confirme son rôle de maître de la jeune génération que lui reconnaîtront Alfons Mucha, Augusto Giacometti, Maurice Pillard dit Verneuil, Paul Berthon. Relié: 224 pages Collection : BX-LIVRES Langue : Français 24 x 28 cm 254 ill. couleur coédition avec le Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne 40 euros
Milan
El modernismo, de Sorolla à Picasso, 1880-1918
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Un regard sur la production artistique en Espagne à l’aube du XXe siècle Le catalogue qui accompagne l’exposition de la Fondation de l’Hermitage «El Modernismo. De Sorolla à Picasso, 1880-1918», offre une vision globale de l’art espagnol à l’aube du XXe siècle. Centrée sur des peintres de la «génération de 1898» issue des turbulences extrêmes traversées par l’Espagne tout au long du XIXe siècle, l’exposition montre l’évolution que connaissent ces artistes. Oscillant entre respect des traditions hispaniques et modernité, leurs œuvres s’inscrivent dans l’élan d’ouverture que connaît alors l’avant-garde espagnole. Extraordinairement riche et diverse, la production artistique en Espagne à l’aube du XXe siècle reste encore mal connue en dehors de son pays d’origine. Entre la mort de Goya et la période cubiste de Picasso s’étendent pourtant quelques décennies fascinantes, qui voient se former les prémices de l’art moderne hispanique. Grâce à cette exposition, la Fondation de l’Hermitage propose à ses visiteurs la découverte d’une partie des trésors cachés de l’Espagne, dont beaucoup sont présentés pour la première fois en Suisse. Le catalogue accompagnant l’exposition contient des textes de William Hauptman, commissaire de l’exposition, Blanca Pons-Sorolla (arrière-petite-fille du peintre Joachin Sorolla) et Javier Baron (conservateur au Museo Nacional del Prado, Madrid). La centaine d’œuvres exposées est entièrement reproduite en couleur et regroupent des artistes aussi divers qu’Anglada, Beruete, Casas, Mir, Picasso, Pinazo, Regoyos, Rusiñol, Sorolla ou encore Zuloaga. 24 x 29 cm, 176 p. 130 ill. couleur broché avec rabats coédition avec la Fondation de l’Hermitage, Lausanne 35 euros
Milan
Kokoschka et la musique
Dates:1.1.2050-1.1.2999
La liaison entre la peinture et la musique dans l’œuvre de Oscar Kokoschka Pendant toute sa vie Oskar Kokoschka (1886-1980) a fréquenté les musiciens les plus célèbres de son époque tels que les compositeurs Arnold Schönberg et Alban Berg, le chef-d’orchestre Wilhelm Furtwängler ou le violoncelliste catalan Pablo Casals dont il a fait de nombreux portraits. La Bibliothèque Centrale de Zurich conserve d’innombrables échanges de lettres entre Kokoschka et ses amis musiciens dont les extraits les plus importants se trouvent pour la première fois publiés dans cet ouvrage. Pour ses amis, l’artiste a conçu d’incroyables décors et costumes pour de célèbres opéras présentés également dans cet ouvrage grâce au concours de la fondation Kokoschka. On retrouve, par exemple, les décors réalisés pour la Flûte enchantée présentée en 1955 à Salzbourg et en 1965 au Grand Théâtre de Genève, une suite de pastels qui sont des projets pour les décors du Bal masqué de Verdi réalisés pour le célèbre festival Maggio Musicale Fiorentino de 1963 et un carnet de croquis pour une mise en scène de Fidelio de Beethoven. Ses textes ont aussi inspiré différents opéras et chants. Son amour malheureux avec Alma Gustav Mahler, par exemple, est à l’origine de sa pièce de théâtre Orphée et Eurydice qui fut mise en musique par le compositeur autrichien Ernst Krenek. Sa peinture, évidemment, est le reflet de ce contexte bouillonnant. Quelques tableaux à l’appui, ce catalogue présente également le sujet favori de l’artiste: la description de l’effet de la musique sur l’âme humaine. 21 x 24 cm, 128 p. 44 ill. couleur et n/b broché avec rabats coédition avec le Musée Jenisch, Vevey 25 euros
Waterloo
L'Art Nouveau en Europe 1890-1914
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Format 25cm x 29cm Nombre de pages 464 Histoire de l'art nouveau. Ses origines, ses sources d'inspiration et sa thématique; ses manifestations dans les différents domaines de la création (graphisme, ébénisterie, textile, céramique, verrerie, métal, bijouterie, sculpture) et enfin, son impact et ses déclinaisons locales dans les grandes capitales européennes à travers les réalisations architecturales et décoratives d'artistes emblématiques
London
Art nouveau
Dates:1.1.2050-1.1.2999
The ‘new art’ first made itself felt around 1895, in architecture, furniture, glass, ceramics and the other applied arts, and fell into eclipse after World War I, until its rediscovery in the 1960s. Alastair Duncan tells the story of the meteoric rise and fall of Art Nouveau, introducing the main personalities – Mucha, Gallé, Lalique, Tiffany and many others. 21.00 x 14.90 cm Paperback 216pp 170 Illustrations, 32 in colour First published 1994
London
Interior Design Since 1900
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Every style of interior since 1900 is charted in this concise, wide-ranging and indispensable critical survey – from the Arts and Crafts movement to the present day, including discussions of Art Nouveau, Bauhaus, the Modern Movement and Art Deco through to Hi-Tech and green design. Interior design in the twentieth century saw many changes in direction, all documented here, with the emergence of professional ‘interior decoration’ and its evolution into interior design. Interiors, domestic and other, are explored and placed within their social, political, economic and cultural context. First published in 1990 as Interior Design of the 20th Century, this new and expanded edition is brought up to date with a chapter on sustainable design, focusing on public spaces such as hotels, offices, factories and shops. 21.00 x 15.00 cm Paperback 256pp 217 Illustrations, 72 in colour First published 2008
London
The Sources of Modern Architecture and Design
Dates:1.1.2050-1.1.2999
The turn of the nineteenth century saw an extraordinary flowering of invention in architecture and design, with two contrasting styles emerging - Art Nouveau and the International Style. Professor Pevsner brings a new clarity to an often confusing period, tracing - with the aid of nearly two hundred carefully chosen illustrations - the origins of twentieth-century ideas in architecture and the applied arts.
London
Ornament and the Grotesque - Fantastical Decoration from Antiquity to Art Nouveau
Dates:1.1.2050-1.1.2999
The discovery of Nero's Domus Aurea in Rome at the end of the 15th century revealed an unfamiliar, playful style of classical ornament that captured the imagination of Renaissance artists. For the first explorers it was like entering a series of caves or 'grottoes', which is why they called the style of the painting on the walls and ceilings 'grotesque'. The first book to reveal this vast treasury, Ornament and the Grotesque brings the story up to the late 19th century and shows how it led eventually to Art Nouveau. Far removed from the formal language of traditional classical ornament, what they saw was something essentially decorative and only semi-serious: parodies of classical mythology, fantastic hybrid monsters, men hatching out of eggs, images of perverse eroticism, impossible architectural visions, giant butterflies, mischievous putti, monkeys, sphinxes and nightmare insects - a repertoire of uninhibited imagination where nothing was taboo. Inspired by this discovery, Italian artists, including Perugino, Signorelli and Mantegna, immediately started to copy the style. Raphael's decoration of the Vatican Logge in the early 16th century made the grotesque into a Europe-wide fashion, and it soon became an integral decorative feature of the most lavish residences, incorporating ceramics, textiles and tapestries. 32.50 x 26.80 cm Hardback 308pp 246 Illustrations, 242 in colour First published 2008

 

With the support of the Culture Programme of the European Union