Koledar dogodkov

Razstave, dogodki obiski ...

FilterType of Event by
Filter by Select date
   
Find it (slo)!
Records 91-105 of 415  
page      7        
City   
Image
Name
München
Hans Christiansen - The retrospective
Dates:18.6.2015-20.9.2015

Retrospective on the complete works of the artist colony member of the first hour: With Hans Christiansen (1866-1945) is an as versatile as exemplary Jugendstil artists to rediscover, who found his vocation in Mathildenhöhe Darmstadt.

Hans Christiansen is one of the most important representatives of Jugendstil, especially with his drafts in the field of arts and crafts. In Paris where matured into an artist, he was appointed in 1899 by Grand Duke Ernst Ludwig in Darmstadt, where he was among the first seven members of the artists' colony. On the Mathildenhöhe he blossomed and excelled as a genuine work of art enthusiasts in painting, architecture and applied art as well as a designer of lights festivals. For the first time the full range of this versatile artist is presented: The retrospective presents his house on the Mathildenhöhe, room facilities, glass pane, jewellery, posters, paintings, drawings, textile art and ceramics in different spatial ensembles - including previously unknown like his fashion and poster designs from the 1920s.

The major retrospective, the first ever to Hans Christiansen, will be seen in four German institutions. The kick-off will make Mathildenhöhe as the first step, and then will follow the Bröhan Museum in Berlin, the Villa Stuck Museum in Munich and the Museumsberg in Flensburg, where the exhibition tour will end just before the 150th anniversary of the artist in his hometown.

Curators: Dr. Philipp Gutbrod, curator and conservator of the collection, Mathildenhöhe Darmstadt Institute
Dr. Michael Fuhr, Director, Museumsberg in Flensburg
Dr. Dorothee Bieske, curator and conservator of the collection, Museumsberg in Flensburg

An exhibition of the Mathildenhöhe Darmstadt Institute and of the Museumsberg in Flensburg in collaboration with the Villa Stuck Museum in Munich and the Bröhan Museum in Berlin.

The exhibition will then travel to the Musée Bröhan, Berlin (19 Feburary– 24 May 2015), the Museum Villa Stuck in Munich (18 June – 20 September 2015) and to the Museumsberg Flensburg (11 October – 17 January 2016)

München
Emile Gallé, Keramik, Glas und Möbel des Art Nouveau
Dates:1.1.2050-1.1.2999
2006 kam der Direktor des Hetjens Museums von Düsseldorf, Bernd Hakenjos, international berühmter Kunsthistoriker spezialisiert auf die Keramik am. Seine Freunde Sigrid Barten (Konservatorin des Bellerive Museums von Zürich) und Hans Harder beschlossen dann ihn zu würdigen und gaben seine Doktorarbeit, 1973 promoviert und sich mit Emile Gallés Werk befasst, heraus. Diese gewissenhaftes und ungedruckted Werk ist heute in zwei Bänder reich illustriert, auf Deutsch, im Verlag Hirmer (Deutschland), dank der Unterstützung der Fritz Thyssen Stiftung aus Köln erschienen. Weil er Keramiken, Glaswerke und Mobiliar Stücke verzeichnete, unternahm Bernd Hakenjos die erste aufwändige monographische Studie über den Künstler aus Nancy. Seine Kenntnisse und die Qualität seine Forschungen begründen das Interesse, vierzig Jahre später, ein Referenzwerk herauszugeben. Eine französiche Ausgabe wird sicher folgen… Quelle: Blog vom Musée de l’école de Nancy Bernd Hakenjos, Emile Gallé, Keramik, Glas und Möbel des Art Nouveau. Hirmer Verlag, Munich, 2012. 2 vol., 98 €.
Mulhouse cedex
L’artiste & l’objet. La création dans les arts décoratifs et industriels, des origines à nos jours
Dates:16.4.2015-17.4.2015

Le Centre de recherche sur les économies, les sociétés, les arts et les techniques CRESAT (EA 3436), en collaboration avec le musée du papier peint de Rixheim organise un colloque sur les artistes & la production des arts décoratifs et industriels de l’époque moderne à nos jours.

Après les travaux initiés en 2010, lors des Journées d’histoire industrielle, consacrées au thème de « l’art et l’industrie », puis en 2014 la journée d’études sur « le dessinateur dans les arts décoratifs et industriels, un technicien ou un artiste ? Entre savoir-faire et créativité », ce colloque est l’occasion de poursuivre les questionnements autour des relations entre l’art et la fabrication d’objets, de produits, en rassemblant les chercheurs qui s’intéressent à ces questions en France et en Europe.

Avant la fin du XIXe siècle, à la suite des débats autour des relations entre l’art et l’industrie, la création artistique d’objets reste perçue à travers l’opposition entre arts majeurs ou beaux-arts et arts mineurs. L’échelle de valeur, imposée par l’organisation de l’art à l’époque moderne en Occident, explique sans doute qu’associer le nom d’un artiste à celui d’un objet relève du défi, à l’exception de quelques rares exemples à la Renaissance. Pourtant, des artistes ont toujours contribué à la production d’objets usuels, de manière plus ou moins directe. D’une part, la circulation des modèles a favorisé la propagation des formes et des styles et d’autre part, les manufacturiers/industriels ont régulièrement eu recours aux services d’artistes pour renouveler la création de leurs productions.

Ce colloque propose d’explorer les différents aspects de la contribution des artistes dans les manufactures à l’époque moderne et la circulation des modèles à l’époque moderne, puis dans une perspective chronologique, d’appréhender l’évolution du rôle des artistes pour les productions d’arts industriels au XIXe et au début du XXe siècle, et sa place au sein des entreprises, artistes indépendants ou directeurs artistiques.

Comité d'organisation : Aziza Gril-Mariotte (MCF histoire de l'art, UHA-CRESAT) et Benjamin Furst, (Chargé d'études CRESAT)

Comité scientifique : Bernard Jacqué (conservateur honoraire du musée du papier peint-CRESAT), Aziza Gril-Mariotte et Nicolas Stoskopf (Professeur d'histoire contemporaine, directeur-adjoint CRESAT)

Montreuil
Massenet, une musique fin de siècle
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Né à Saint-Etienne, fils d'’un maître de forges, il s'’éveilla à la musique avec le « bruit des marteaux d'’airain ». Ce qui ne l'’empêcha pas de connaître le plus grand succès de la Troisième République, de la première du Roi de Lahore en 1877 jusqu’à sa mort en 1912, dans son appartement de la rue de Vaugirard. Thaïs, Manon, Hérodiade et d’autres opéras firent la une des théâtres lyriques de Paris, Bruxelles, Vichy ou Monte-Carlo avant de connaître un désamour symétrique après la disparition du compositeur. L’ouvrage, qui accompagne une exposition à la Bibliothèque nationale de France, montre les grandes machineries scénographiques qui accompagnèrent ses productions, avec une science des costumes, des bijoux, des affiches qui continue d’impressionner. Paul Nadar, le peintre orientaliste Georges Rochegrosse ou Eugène Grasset (pour les décors d'’Esclarmonde) comptent parmi les grands artistes qui contribuèrent à son affirmation. •La Belle Epoque de Massenet, sous la direction de Christophe Ghristi et de Mathias Auclair, Gourcuff-Gradenigo, 2011, 240 p., 39 € Plus d'informations: http://www.gourcuff-gradenigo.com
Mons
La maison Léon Losseau à Mons
Dates:1.1.2050-1.1.2999
35 pages
Mineola, NY
The art nouveau style book of Alphonse Mucha
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Rare design portfolio by high priest of Art Nouveau. Jewelry, wallpaper, stained glass, furniture; figure studies; plant and animal motifs, much more. This complete one-volume edition features all 72 stunning plates from Documents Décoratifs in original color. 78 pages
Mineola, NY
Art Nouveau: An Anthology of Design and Illustration from "The Studio" (Dover Pictorial Archive)
Dates:1.1.2050-1.1.2999
The Studio magazine was the foremost source of Art Nouveau in England at the turn of the century and featured illustrations by such artists as Beardsley, Crane, Bradley, and others. Here are 199 of the best graphic art specimens including: posters, cards, borders, frames, and much more.
Milano
Travelling exhibition "The Nature of Art Nouveau"- "La Natura dell’Art Nouveau"
Dates:26.3.2015-24.4.2015

Organised by the Réseau Art Nouveau Network in the framework of the European project "Art Nouveau & Ecology" (2010-2015) supported by the Culture 2007-2013 programme of the European Commission, the exhibition comprises two identical concurrent exhibitions and has begun its journey to all partner cities in October 2013.

After Aveiro, the exhibition The Nature of Art Nouveau 2 will be presented in Milan at the Exhibition Space of the Palazzo Lombardia, seat of the Regione Lombardia, sixth step of its European journey, from 26 March until 24 April 2015.

This exhibition is free and bilingual Italian-English.

Milan
Eugène Grasset 1845-1917, l'art et l'ornement
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Rénovateur de l’art décoratif, Eugène Grasset exerce une influence majeure dans le contexte de l’art français du tournant du XIXe siècle et de l'Art nouveau Installé à Montmartre en 1871, Eugène Grasset fait ses débuts au cabaret du Chat Noir. Sa rencontre avec l’imprimeur et collectionneur Charles Gillot est essentielle. C’est lui qui le fait participer au renouveau du livre illustré et de l’affiche, à l’enseigne du japonisme et du médiévisme. Ne concevant l’art du futur qu’à la lumière des enseignements du passé, ce fils d’ébéniste conjugue une culture encyclopédique et une connaissance sans égale des matériaux et des techniques qu’il met au service de sa vision d’un art pour tous, répandu dans les objets du quotidien (mobilier, tapisserie, céramique, vitrail, joaillerie). Marqué par les esthétiques préraphaélite et symboliste, Grasset expose au Salon de la Rose+Croix, à La Libre Esthétique de Bruxelles, à la Sécession viennoise. Il triomphe en 1900 à l’Exposition universelle de Paris, où il expose des bijoux dessinés pour Henri Vever et réalise le décor du Salon du costume. Créateur de l’emblème des éditions Larousse, Grasset dessine un alphabet typographique : le caractère Grasset. Il siège au jury de l’Union centrale des arts décoratifs, fonde en 1901, avec Hector Guimard, la Société des artistes décorateurs et, avec René Lalique, la Société de l’art décoratif français. La parution de La Plante et ses applications ornementales (1896) et de La Méthode de composition ornementale (1905) confirme son rôle de maître de la jeune génération que lui reconnaîtront Alfons Mucha, Augusto Giacometti, Maurice Pillard dit Verneuil, Paul Berthon. Relié: 224 pages Collection : BX-LIVRES Langue : Français 24 x 28 cm 254 ill. couleur coédition avec le Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne 40 euros
Milan
El modernismo, de Sorolla à Picasso, 1880-1918
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Un regard sur la production artistique en Espagne à l’aube du XXe siècle Le catalogue qui accompagne l’exposition de la Fondation de l’Hermitage «El Modernismo. De Sorolla à Picasso, 1880-1918», offre une vision globale de l’art espagnol à l’aube du XXe siècle. Centrée sur des peintres de la «génération de 1898» issue des turbulences extrêmes traversées par l’Espagne tout au long du XIXe siècle, l’exposition montre l’évolution que connaissent ces artistes. Oscillant entre respect des traditions hispaniques et modernité, leurs œuvres s’inscrivent dans l’élan d’ouverture que connaît alors l’avant-garde espagnole. Extraordinairement riche et diverse, la production artistique en Espagne à l’aube du XXe siècle reste encore mal connue en dehors de son pays d’origine. Entre la mort de Goya et la période cubiste de Picasso s’étendent pourtant quelques décennies fascinantes, qui voient se former les prémices de l’art moderne hispanique. Grâce à cette exposition, la Fondation de l’Hermitage propose à ses visiteurs la découverte d’une partie des trésors cachés de l’Espagne, dont beaucoup sont présentés pour la première fois en Suisse. Le catalogue accompagnant l’exposition contient des textes de William Hauptman, commissaire de l’exposition, Blanca Pons-Sorolla (arrière-petite-fille du peintre Joachin Sorolla) et Javier Baron (conservateur au Museo Nacional del Prado, Madrid). La centaine d’œuvres exposées est entièrement reproduite en couleur et regroupent des artistes aussi divers qu’Anglada, Beruete, Casas, Mir, Picasso, Pinazo, Regoyos, Rusiñol, Sorolla ou encore Zuloaga. 24 x 29 cm, 176 p. 130 ill. couleur broché avec rabats coédition avec la Fondation de l’Hermitage, Lausanne 35 euros
Milan
Kokoschka et la musique
Dates:1.1.2050-1.1.2999
La liaison entre la peinture et la musique dans l’œuvre de Oscar Kokoschka Pendant toute sa vie Oskar Kokoschka (1886-1980) a fréquenté les musiciens les plus célèbres de son époque tels que les compositeurs Arnold Schönberg et Alban Berg, le chef-d’orchestre Wilhelm Furtwängler ou le violoncelliste catalan Pablo Casals dont il a fait de nombreux portraits. La Bibliothèque Centrale de Zurich conserve d’innombrables échanges de lettres entre Kokoschka et ses amis musiciens dont les extraits les plus importants se trouvent pour la première fois publiés dans cet ouvrage. Pour ses amis, l’artiste a conçu d’incroyables décors et costumes pour de célèbres opéras présentés également dans cet ouvrage grâce au concours de la fondation Kokoschka. On retrouve, par exemple, les décors réalisés pour la Flûte enchantée présentée en 1955 à Salzbourg et en 1965 au Grand Théâtre de Genève, une suite de pastels qui sont des projets pour les décors du Bal masqué de Verdi réalisés pour le célèbre festival Maggio Musicale Fiorentino de 1963 et un carnet de croquis pour une mise en scène de Fidelio de Beethoven. Ses textes ont aussi inspiré différents opéras et chants. Son amour malheureux avec Alma Gustav Mahler, par exemple, est à l’origine de sa pièce de théâtre Orphée et Eurydice qui fut mise en musique par le compositeur autrichien Ernst Krenek. Sa peinture, évidemment, est le reflet de ce contexte bouillonnant. Quelques tableaux à l’appui, ce catalogue présente également le sujet favori de l’artiste: la description de l’effet de la musique sur l’âme humaine. 21 x 24 cm, 128 p. 44 ill. couleur et n/b broché avec rabats coédition avec le Musée Jenisch, Vevey 25 euros
Miami
Art and Design in the Modern Age: selections from the Wolfsonian Collection
Dates:1.1.2007-31.8.2020

Art and Design in the Modern Age provides an intriguing overview of The Wolfsonian's exceptional holdings and showcases the museum's collection, which spans the period 1885 to 1945. The nearly 300 works on display provide insight into the ways design has influenced and adapted to the modern world. The installation explores the many focal points of The Wolfsonian's collection, including design-reform movements, architecture, urbanism, industrial design, transportation, world's fairs, advertising, political propaganda, and labor iconography.
Inaugurated in November 1996, this ongoing exhibition is periodically updated.

Malakoff Cedex
Comment identifier les grandes périodes stylistiques de l'art roman à l'art nouveau
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Cette cathédrale de Bourgogne ou de Toscane est-elle de Style Renaissance, baroque, rococo ? Comment reconnaître un style, est-il possible d'établir une parenté entre plusieurs oeuvres ? Ce livre aidera le lecteur, confronté à un tableau, une sculpture, un édifice, ou encore à du mobilier ou de l'orfèvrerie, à identifier ses spécificités. La notion de style permet en effet de rassembler différents artistes, chacun produisant une oeuvre individuelle, au sein d'une époque donnée et d'une aire géographique précise. Si l'époque délimite des frontières temporelles, c'est-à-dire un contexte historique, l'aire géographique emporte dans l'espace de la diffusion de l'art. On entend donc ici le mot " style " comme un ensemble de formes et de manières, qui peuvent être regroupées du fait de leurs caractéristiques essentielles. Cet ensemble est doté d'une rigoureuse homogénéité interne - s'opposant en cela aux mouvements, dont le lien stylistique est souvent flou. L'ouvrage débute par l'art roman : il s'agit de la première forme artistique ayant réuni avec autant de force des oeuvres dans une matrice stylistique unitaire. II se poursuit par la Renaissance et le baroque, puis le siècle des Lumières, et le XIXe siècle. Au seuil du xxe siècle, l'Art nouveau, qui conclut l'ouvrage, apparaît comme le dernier style véritable : la période des avant-gardes qui lui succède refuse tout langage stylistique formalisé. À la description de chaque style, illustré par plusieurs exemples empruntés aux différents domaines de l'art, s'ajoute une série d'articles traitant de l'humanisme, du genre de la vanité, du Grand Tour, etc. Ce sont là des éléments importants de l'histoire de l'art, qui permettent de relier des oeuvres entre elles. L'ouvrage est complété par un index général et un index des artistes.
Maisons-Alfort
L’Avènement de la modernité, parcours dans le XVIème arrondissement de Paris
Dates:11.4.2015-11.4.2015

Une déambulation dans le quartier d’Auteuil, à Paris, nous fera découvrir les principales œuvres de l’architecte Hector Guimard. Nous croiserons également des réalisations de Robert Mallet-Stevens, d'Henri Sauvage, et finirons par l'une de réalisations majeures de Le Corbusier: la villa Laroche. Dans un écart de temps de construction relativement restreint, nous serons ainsi confrontés à des architectures très diverses, mais toutes riches et inventives.

Madrid
Madrid modernista: guía de arquitectura
Dates:1.1.2050-1.1.2999
Se agrupan y presentan los edificios madrileños que recibieron la influencia de las distintas corrientes del modernismo internacional. Esta guía de arquitectura pretende cubrir un vacío existente en el panorama editorial respecto al estudio e inventario de la arquitectura modernista. Para ello, se agrupan y presentan los edificios madrileños que de una forma u otra recibieron, desde patrones eclécticos, la influencia de las distintas corrientes del modernismo internacional. Se han seleccionado los edificios mas destacados de Madrid en los que se aprecian aspectos decorativos modernistas, desde grandes creaciones del modernismo madrileño hasta simples ejemplos de detalles ornamentales. Reflejando el sentido integrador de todas las artes decorativas que caracterizan el modernismo, se mencionan no sólo los arquitectos, primeros responsables de los proyectos y del diseño de muchos elementos decorativos, sino también los diferentes artistas que colaboraron con ellos: rejeros vidrieros, ceramistas, escultores y pintores. El libro divide en tres etapas la evolución del modernismo madrileño. Una fase preliminar, que se inicia en torno a 1900 con la tímida aparición del art nouveau en realizaciones eclécticas y finaliza con las primeras creaciones donde el estilo se muestra con absoluta claridad; un segundo periodo de amplia difusión, que arranca en 1904 y concluye con el surgimiento del regionalismo; y una época tardía, alrededor de 1920, en la cual el modernismo cede ante diversas tendencias arquitectónicas que, como el art déco, hunden sus raíces en el propio fenómeno modernista.

 

With the support of the Culture Programme of the European Union